Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Congrès National de la Ligue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Congrès National de la Ligue

Message par Bouan de Malenfort le 27/11/2008, 2:23 pm

Devant le Théâtre Huttin des Vaux, au numéro 185 du Boulevard Traceau, l'agitation est à son comble. Ont été déployées plusieurs drapures aux couleurs fransiennes, et des affiches annonçant la tenue du premier Congrès de la Ligue ornent les murs voisins. Des badauds coiffés de haut de forme ou drapés dans de larges robes, viennent apprécier l'avancée des préparatifs.

Des militants se chargent de décorer le luxuriant hall du bâtiment, tandis que d'autres, un sourire gravé sur les lèvres, répondent aux interrogations des passants.


"La nomination du président? Oh, un certain mystère demeure... Six candidats possibles, un seul siège... Nous en saurons plus demain... Le Bureau Exécutif prendra sa décision avant 20 heures..."


La fête du Conservatisme Fransien promet d'être grandiose. Début du Congrès le 28 Novembre.
avatar
Bouan de Malenfort
Speaker

Nombre de messages : 543
Localisation : Duché de Clermont - Fransie
Date d'inscription : 23/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès National de la Ligue

Message par Bouan de Malenfort le 28/11/2008, 1:53 pm

Une foule des grands jours se presse devant le théâtre Huttin des Vaux. Les journalistes, chargés d'encombrants appareils photographiques, de microphones derniers cris ou même d'appareils filmographiques, entrent par une porte réservée à leur attention.

De l'autre côté les militants présentent, avec enthousiasme, leur attestation d'adhésion afin de se voir décerner le droit d'entrée. Certains curieux tentent de se glisser dans le bâtiment, mais le service d'ordre veille au grain.

Dans la grande salle du théâtre, une des plus belles de l'empire dans son style François-Ursule II et avec ses dorures luxuriantes, les sièges en velours commencent a se garnir.

Avant l'intervention des différents délégués au Congrès, il a été décidé de procéder à la Consultation directe des adhérents sur l'adoption des Statuts de la Ligue. Chaque militant ayant reçu un exemplaire de la proposition des statuts quelques jours auparavant. Ainsi, avant de pénétrer dans la salle, chacun est invité à se prononcer en glissant un bulletin "Oui" ou "Non" dans une urne.

Rapidement, la salle est comble, et les votes clos. Est alors attendue l'intervention du premier Délégué au Congrès National, Monsieur le Comte Nicolas Burgond de Lachenaye.
avatar
Bouan de Malenfort
Speaker

Nombre de messages : 543
Localisation : Duché de Clermont - Fransie
Date d'inscription : 23/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès National de la Ligue

Message par Nicolas Burgond le 28/11/2008, 5:49 pm

Dans la salle, chacun discute avec son voisin, argumente sur la nouvelle donne politique de l'Empire, donne ses pronostiques sur l'avenir de la Chancellerie, ou fait de mauvaises blagues sur les moeurs chironnais. Le brouhaha est général, et c'est un véritable esprit jovial qui flotte dnas la salle. Il faut dire que le jour est à la fête, les Fransiens, plus ou moins patriotes, sont en tous les cas certains que la naissance de ce nouveau parti qu'est la Ligue traditionelle Fransienne est l'annonce d'une prise de dimmension nouvelle pour leur patrie, et d'une meilleure écoute de leurs revendications particulières. Derrière le pupitre, une porte s'ouvre, et apparait alors le Comte de Lachenaye. Malgrès son annoblissement assez récent, sa fortune lui a toujours permis d'avoir ce flegme tout fransien, charmant et hautin, son légendaire cigare en bouche, et son monocle, tout ausi légendaire sur l'oeil. A son apparition, le bruit ambiant s'amenuise petit à petit. Puis, une fois que tous peuvent facilement l'entendre, il prend la parole.

Fransiens! Fransiennes!

Chacun sait que le plus beau sentiment au monde est celui de sentir de quelque part. Celui de se sentir d'une entité. Car qu'importe finalement le bonheur s'il ne s'exprime pas au travers d'un groupe, d'un peuple, et j'ose d'hors et déjà le dire, d'une nation? Oui mes amis! Nous sommes tous içi habités par ce doux sentiment qui emplie les coeurs d'allégresse qu'est celui de se sentir d'une communité, de se sentir appartenir à une terre! Oui mes amis! Nous sommes plus que les descendants d'un antique royaume aujourd'hui amalgamé à un Grand Empire, nous sommes un peuple, une nation, fière de ses valeurs, de ses traditions, etqui saura se tourner vers un avenir commun, un avenir radieu, un avenir fransien! Car mes amis, ce jourd'hui est un grans jour! Comme ce fut le cas jadis, nos intêrets si particuliers vont enfin pouvoir se faire entendre auprès des instances dirigeantes de l'Empire. Aujourd'hui est la naissance d'un parti fransien qui aura à coeur de défendre les intêrets des Fransiens, les plus raffinés et les plus estimés sujets de l'Empire. Pour cela, mes amis, je me propose de mener à bien cette mission, celle de la Ligue, qui plus qu'une mission, est un devoir que se doit la Fransie à elle-même, que doit la scène politique à la Fransie, que les élites doivent au peuple!

Fransiens, Fransiennes, je serais fier d'être à la tête de ce grand parti que sera la Ligue, le plus grand de l'Empire, pour servir le plus grand des peuples!


A ce moment, un jeune hommes apporte une petite envelloppe que Nicolas Burgond décachète dans le silence. Il la parcours des yeux rapidement, et alors qu'un large sourir se dessine sur son visage, il s'exclame:

Le fier peuple de Fransie s'est exprimé! Les status de la Ligue ont été adopté à une large majorité de 96,4%!
avatar
Nicolas Burgond
baratineur

Nombre de messages : 636
Age : 40
Localisation : Marquisat de Lachenaye, Fransie.
Date d'inscription : 30/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès National de la Ligue

Message par Bouan de Malenfort le 28/11/2008, 7:01 pm

Les applaudissement pleuvent. La Ligue est en état de marche, elle se structure et s'affiche clairement en organisation démocrate et transparente. Le Duc de Clermont fait, à sont tour, son entrée sur la scène. Il rejoint le Comte de Lachenaye sous les applaudissements et le gratifie d'une longue et virile poignée de main.

Saturnin-Blaise rejoint ensuite le pupitre. Avec un sourire franc, il fait signe aux militants de laisser place au silence. Ce qui est rapidement effectif.


"Mes chers amis, nous ne pouvons commencer notre intervention sans tirer un sincère coup de chapeau à Monsieur le Comte de Lachenaye. Son discours, empli de fierté et d'amour pour la Fransie, est un prodigieux socle sur lequel nous allons bâtir la Ligue.

Aussi, et sans plus attendre, nous appuyons farouchement et franchement la candidature de Monsieur Nicolas Burgond de Lachenaye au poste de Président de la Ligue. Qui mieux que lui pourra guider les pas de notre mouvement? Qui mieux que lui pourra donner ses premières victoires à la Ligue? Assurément personne.

Aujourd'hui est donc un grand jour... Notre parti se voit doter d'un mode de fonctionnement clair et implacable. Notre parti va, nous ne pouvons en douter, nommer l'homme le plus compétent qui soit à sa tête. Notre parti va bien. Alors notre Province ira bien !"


Les applaudissements reprennent. Bouan de Malenfort, un sourire en coin, en profite pour avaler quelques gorgés d'eau minérale, avant de reposer le verre devant lui.

"Mais pour que tout aille bien, il faut porter notre voix, il faut défendre nos intérêts au cœur des institutions impériales. Nous nous devons de prendre pied à Allancia. Nous nous devons d'envoyer une délégation de fiers fransiens à l'Assemblée. Nous nous devons, pour finir, de tenter de prendre la Chancellerie...

Aussi, non sans une once d'émotion, nous vous annonçons, mes chers amis, que nous avons déposé auprès du Bureau Exécutif une demande de candidature au poste de Chancelier... Avec l'aide d'Ether, mais aussi et surtout avec votre soutien actif, nous parviendrons à faire briller la Ligue et Fransie !

Vive la Ligue, la Fransie et l'Empereur !"


Les Délégués au congrès goûtent quelques instants aux hourras de la foule avant de prendre congé. Le Bureau Exécutif de la Ligue se réunit en coulisse afin de se prononcer sur les différentes candidatures.

Pendant l'attente, les militants se voient servir des boissons et quelques pâtisseries, directement issues des fours de Hugues-Léonce Grandois, célèbre chef cuisinier de Lucéra.
avatar
Bouan de Malenfort
Speaker

Nombre de messages : 543
Localisation : Duché de Clermont - Fransie
Date d'inscription : 23/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès National de la Ligue

Message par Bouan de Malenfort le 28/11/2008, 7:10 pm

L'attente n'aura pas été longue. Les six membres du Bureau Exécutif viennent prendre place sur la scène. Ils sont souriants, Zénodore de Saint-Briscard semble même glisser une boutade à l'oreille du Baron de Guérac qui ne retient pas ses rires. Atmosphère détendue et confiante. Enguerrand Ziny des Filteux, un document dans les mains, s'avance vers le pupitre.

"Mesdames, Messieurs, chers adhérents de la Ligue. Après étude des candidatures, Monsieur Nicolas Burgond de Lachenaye a été nommé, par le Bureau Exécutif, au poste de Président de la Ligue Traditionnelle Fransienne."

Le vieux politicien marque une pause, l'annonce est saluée par une salve d'applaudissement. Puis il reprend.

"Après étude des candidatures, Monsieur Saturnin-Blaise Bouan de Malenfort a été choisi, par le Bureau Exécutif, comme candidat officiel de la Ligue Traditionnelle Fransienne au poste de Chancelier de l'Empire."

Nouvelles salves d'applaudissement. D'autres responsables politiques du mouvement entrent sur scène. Le brouhaha est total et signe la fin du Congrès National. Les membres du Bureau se retirent, et les militants quitteront, à leur rythme les lieux. La fête est réussie, la Ligue est sur les rails de la victoire.
avatar
Bouan de Malenfort
Speaker

Nombre de messages : 543
Localisation : Duché de Clermont - Fransie
Date d'inscription : 23/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès National de la Ligue

Message par Nicolas Burgond le 28/11/2008, 7:38 pm

Quelle belle fête que celle du patriotisme fransien! Quelle belle démonstration d'unité! Quelle belle avenir s'ouvre aux Fransiens, et au delà, à tout l'Empire! Le duc de Clermont et le Comte de Lachenaye, entourés des membres de la Ligue, tel une aigle bicéphale, allaient rendre à la Fransie sa fierté d'antan, de cette époque bénie des Dieux, ou le roi était à la tête de son royaume. C'est, en quelques termes, ce à quoi pensait Nicolas Burgond, premier Président de la Ligue Traditionelle Fransienne, alors qu'il serrait les mains qui se tendaient vers lui. La salle pénait à se vider tellement l'enthousiasme était fort.
avatar
Nicolas Burgond
baratineur

Nombre de messages : 636
Age : 40
Localisation : Marquisat de Lachenaye, Fransie.
Date d'inscription : 30/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Congrès National de la Ligue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum