Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Contre-attaque républicaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contre-attaque républicaine

Message par Alceste-Aubin Gréban le 22/4/2009, 7:55 am

Ange-Gilles de Grichois, membre influent du Comité d'Union des Mouvements Républicains et, accessoirement, Général d'Armée à la retraite, a pris en main la stratégie militaire des forces républicaines.

Avec l'aide du Chancelier, les franc-tireurs républicains se sont vu remettre des armes modernes et fiables. Ils disposent, de plus, de quelques pièces d'artillerie.

En activant tous leurs réseaux, les leaders du Comité, ont mobilisé un nombre impressionnant de volontaires (certes, pour la plupart dénués d'expérience militaire, mais dont la motivation est totale), prêt à défendre la capitale. Plusieurs complices, dans les rangs des troupes du Commandeur se sont vus intimés l'ordre d'agir pour diminuer l'efficacité de l'attaque. Sabotage, erreurs de tir ou ralentissement volontaire des actions.

Des civils, proche de mouvements républicains, syndicalistes ou anti-monarchistes, vivant à proximité des positions de Traceau, transmettent sans cesse de nouvelles informations. A la moindre occasion, une contre-attaque sera lancée.

En attendant, des tirs d'artillerie sont effectués en direction des positions ennemis. Et de nombreux hommes agissent dans la ville pour secourir les victimes des bombardements ou pour limiter la propagation de feux.

Discrètement, de nuit, en passant par Saint-Ardain-en-Allancia, qui est tenus par les républicains fransiens, de nombreux franc-tireurs quittent la ville afin de pouvoir contourner les troupes royalistes et les prendre à revers, lors d'une contre-attaque d'envergure, qui ne saurait tarder.
avatar
Alceste-Aubin Gréban
balbutieur

Nombre de messages : 36
Age : 50
Localisation : Allancia Ouest
Date d'inscription : 13/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre-attaque républicaine

Message par Alceste-Aubin Gréban le 27/4/2009, 6:19 pm

Profitant des fronts ouverts par les troupes du Chiron et les Moldavia, ordre fut donné aux Forces républicains d'entrer en jeu.

Les Fransiens, toujours stationnés à Saint-Ardain-en-Allancia lancent toutes leurs forces dans la bataille, à l'Est de la Capitale. Fortement mobiles, les franc-tireurs excellent dans l'art de la guérilla urbaine. Ceci étant, leur équipement rudimentaire ne pourra éviter à nombre d'entre eux de perdre la vie...

Parallèlement, les militants républicains d'Allancia, entrent également en action sur ordre de la direction du Comité d'Union des Mouvements Républicains. L'ensemble des axes de communication stratégiques de la ville sont vite sous contrôle. Des mitrailleuses lourdes, fournies par les hommes du Chancelier, sont déployées sur des barrages au milieu des routes et des carrefours.

Les hommes de Gréban participent, aux côtés des Chironais, et de quelques Fransiens à la prise de plusieurs ministères et places fortes. Et le gros des troupes se retrouve bien vite devant le Palais de la Réunification. L'assaut ne saurait tarder. Les drapeaux républicains ne demandent qu'à être hissés....
avatar
Alceste-Aubin Gréban
balbutieur

Nombre de messages : 36
Age : 50
Localisation : Allancia Ouest
Date d'inscription : 13/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre-attaque républicaine

Message par Alceste-Aubin Gréban le 29/4/2009, 10:25 am

Gréban, qui entend des rumeurs de cessez-le-feu, mais qui n'a, en aucun cas, été consulté, continue la lutte.

Les nombreux franc-tireurs continuent de harceler les troupes du commandeur. Les défenses des bâtiments publics pris d'assaut (ministères notamment) sont organisées. Les canons, sous la responsabilité des troupes fidèles à Gréban, continuent de faire feu en direction des ennemis qui semblent effectuer un repli stratégique.

Une missive, invitant le leader républicain a rencontrer le Chancelier, fait l'objet d'un long débat. Il serait dangereux de s'y rendre. Mais Alceste-Aubin Gréban balaie les arguments d'un revers de bras.


"J'ai confiance en ce Fricard... Sincèrement. Et quand bien même, si c'était un piège, personne n'est indispensable à notre cause. Et moi le premier. Vous continuerez, et vous vaincrez...

Mais, j'ai confiance... Croyez-moi"


C'est ainsi que Gréban rejoint le Palais, passant par des ruelles sombres, accompagné de quelques hommes en arme.
avatar
Alceste-Aubin Gréban
balbutieur

Nombre de messages : 36
Age : 50
Localisation : Allancia Ouest
Date d'inscription : 13/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Contre-attaque républicaine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum