Connexion

Récupérer mon mot de passe


Reprise de Chinisau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reprise de Chinisau

Message par Eugénie de Sabrevoix le 13/6/2011, 6:17 pm

Au large de Chinisau...

Plusieurs dizaines de navire moldaves approchaient des deux croiseurs de la 2e flotte édoranaise postés à distance de la Moldavie et accompagné des deux seuls navires ayant refusé le putsch des généraux : le Moldavia et le Prince de Freshville.

- Branle bas de combat ! Tout le monde à son poste ! Navire ennemis en approche ! s'égosilla le pacha du croiseur "MIE Fransie" dans le réseau acoustique du navire.

- Attendez commandant... ils hissent le drapeau blanc !


La marine moldave avait quasi entièrement rejoint le camp légitimiste. Laissant au Prince de Klausbourg quelques vedettes côtières...

A Bukovina, état-major de campagne de l'Armée du Saint-Empire, 10 km au sud de Chinisau...


L'organisation du retour du Basileus et de la visite du grand-chambellan était en cours, et le Général Dutronc-Pombal et le Feld-Maréchal s'organisaient déjà pour la reprise de Chinisau.

- Feld-Maréchal ! Un message radio nous annonce la rédition de la Marine Moldave !

(ovation dans la salle opérationnelle)

- Très bien ! Cela ne faisait aucun doute !
puis se tournant vers le Duc d'Esse, le Comte de Sabrevoix reprit : Monseigneur, vingt mille soldats sont enfin arrivés après avoir contournés les voies ferrées détruites. 1 division blindée et 1 division de cavalerie. Nous avons également la plus grande partie de la IIe armée moldave, soit près de cent mille hommes. Ajoutons à cela la marine moldave. Ainsi que mille gendarmes impériaux qui assurerons les missions de justice militaire et de sécurisation une fois la ville reprise... Quels commandement prenez-vous ?

_________________
Eugénie de Sabrevoix
née Eugénie Magdalena Adeline Anastazia Joséphine Störtebeker de Sabrevoix
Princesse de Palogne

Ministre de l'Economie
Député libérale d'Allancia-Centre
Présidente par intérim de l'Action Libérale

Présidente de la Compagnie Sabrevoix

avatar
Eugénie de Sabrevoix
Orateur incontesté

Nombre de messages : 3823
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Francois-A Dutronc-Pombal le 13/6/2011, 6:27 pm

Le duc d'Esse répondit:
- Monsieur le comte, nous commanderons la IIIe armée et les renforts.

Pendant que le duc répond, un messager arrive.

- Messieurs les généraux, la population se révolte. Le quartier des ouvriers et le quartier des étudiants sortent dans la rue. Des nouveaux chefs ont repris les armes contre les traitres. Ils ont installé plusieurs barricades. Ils ont réussis à emprisonner des dizaines de soldats. Il sera difficile aux traitres de reprendre le contrôle de ses quartiers. Les rues y sont très étroit et avec les barricades, l'artillerie aura de la difficulté à être utilisée.

Le duc se rapprocha de la fenêtre et voyait de la fumée.

- Voilà, nous avons la preuve, que le prince de Klausbourg mentait. La population se révolte. On verra s'il ne tire pas.
avatar
Francois-A Dutronc-Pombal
prêcheur

Nombre de messages : 3041
Age : 34
Date d'inscription : 14/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Alexandre de Klausbourg le 13/6/2011, 6:59 pm

L'Etat-major edoranais avait mal apprécié la situation. En effet, les quelques dizaines de soldats capturés par la foule étaient ceux qui avaient voulu fuir devant l'ennemi. La prévôté avait du intervenir pour leur éviter le lynchage par la populace et leurs autres camarades. Les barricades dressées étaient celle que la population avait levé pour défendre leurs biens contre les soldats edoranais. Elle était fidèle au gouvernement qui avait renouvelé sa fidélité au Roi Idhomène. La bourgeoisie des villes, les artisans, les boutiquiers soutenaient ceux qui les avaient délivré du péril rouge. Ils formaient une espèce d'armée citoyenne de réserve sous le commandement du général Mavrocordatos, officier à la retraite. Les petits groupes d'agitateurs ouvriers et étudiants furent rapidement matés, la fumée provenait d'un magasin à grain que les agitateurs avaient cru bon de brûler, la police arrêta tout le monde. La loi martiale instaurée était stricte et empêchait toute agitation à l'égard du gouvermenent de régence. Les patrouilles étaient doublée, les soldats étaient en état d'alerte ; l'armée edoranaise devrait reprendre toute la capitale, pied par pied, s'il elle voulait y pénétrer librement. Les ordres restaient inchangés, ne tirer que par légitime défense.

La nouvelle de la défection de la flotte, attrista les généraux, Edoran venait par cette acte d'hostilité de déclarer la guerre à la Moldavia. Elle n'était pas d'une importance stratégique pour remporter la bataille qui s'annonçait. Loin de vouloir vaincre ou se battre contre les impériaux, on espérait gagner du temps. Le Prince de Palogne et le Tsar des Russlavie avaient reconnu la Régence, une aide diplomatique viendrait-elle de leur côté ? Le mutisme du Roi Idhomène rappelé au pouvoir fera-t-il de Chinisiau un champ de ruine ?
avatar
Alexandre de Klausbourg
Orateur talentueux

Nombre de messages : 268
Age : 22
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Francois-A Dutronc-Pombal le 13/6/2011, 11:48 pm

La propagande des traitres ne marchait pas.

Les ouvriers avaient réussis à s'organiser. Les étudiants avaient lancé une radio clandestine pour informer les cellules des actions à prendre.

Les barricades étaient solide. Des armes leurs avaient été envoyé discrètement la nuit dernière. Le duc d'Esse voulait éviter de devoir bombarder la capitale. Les deux régiments, qui étaient dans le Palais voisin de celui du Palais royal, étaient prêt à intervenir.

Les légitimistes avaient réussis à ouvrir les portes de la ville de l'enceinte du Quartier des étudiants et du Quartier des Ouvriers. Les combats avaient été difficiles, mais les soldats ne voyaient pas l'intérêt de tuer pour un traître, surtout que l’ex-communion les attendait.

L'Armée edoranaise rentrait ainsi dans la ville et rejoignait les forces légitimistes. Partout dans la ville, les traitres reculaient. Il ne restait que le centre-ville de la capitale à prendre.
avatar
Francois-A Dutronc-Pombal
prêcheur

Nombre de messages : 3041
Age : 34
Date d'inscription : 14/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Alexandre de Klausbourg le 14/6/2011, 5:04 am

Les quartiers ouvriers et étudiants promptes à l'échauffement et au markisme avaient faits séditions. Les rouges revigorés par le soutien des armées de Dutronc Pombal reprenaient de la vigueur. C'était le drapeau rouge qui flottait sur l'Université et sur les usines.

Les désertions restaient marginales : on n'en avait dénombré que trois ! Les éthéristes qui avaient souhaités quitter l'armée l'avaient fait il y a quelques semaines lorsque le gouvernement respectueux de la liberté de conscience leur en avait donné la possibilité. Les troupes étaient à majorité cathodoxe et fidèles. Si les quartiers ouvriers et étudiants avaient été évacués par les troupes, les faubourg de la ville et le centre ville soutenaient fermement la réaction. En effet le petit peuple des boutiquiers, des artisans et des commerçants n'était guère prompt au markisme et soutenait fermement la réaction qui les protégeait de ce fléau, et qui avait établi un gouvernement d'ordre. Le rappel du Basileus avait de plus ôté chez les habitants tout conflit de légitimité.

La propagande de Dutronc-Pombal ne fonctionnait pas, le drapeau moldavien flottait encore sur la majorité des quartiers de la ville.


EL/ S'il te plait, évite de trop t'avancer sur les réactions des habitants de Chinisiau, ils soutiennent la réaction : elle les protège du markisme, de plus les généraux ont rappelé Idhomène, il n'y a donc pour eux aucun conflit de légitimité. Voilà pour ce petit détail. A bientôt pour la suite Wink O. /EL
avatar
Alexandre de Klausbourg
Orateur talentueux

Nombre de messages : 268
Age : 22
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Francois-A Dutronc-Pombal le 14/6/2011, 6:49 am

La radio de la résistance annonçait prochainement le coup fatal.


Dernière édition par Francois-A Dutronc-Pombal le 14/6/2011, 10:33 am, édité 1 fois
avatar
Francois-A Dutronc-Pombal
prêcheur

Nombre de messages : 3041
Age : 34
Date d'inscription : 14/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Diplomatie Russlave le 14/6/2011, 7:10 am


EL/ Cela n'empêche pas de respecter les règles élémentaires du jeu./EL


En attendant l'arrivée du baron Wittgenstein, consul titulaire, l'ambassade russlave avait envoyé l'un de ses attachés, le capitaine Iagoujinski, qui était en réalité le correspondant de l'Okhrana en Edoran.

Déguisé en ouvrier moldavien, Iagoujinski parvint à entrer dans la capitale moldavienne, alors qu'on entendait déjà le bruit du canon retentir depuis les faubourgs.

Il se dirigea vers le GQG du Régent de Moldavia, porteur d'une missive ultra-secrète émanant du gouvernement russlave. En substance, celui-ci proposait au Régent de trouver asile au consulat de Russlavie à Chisinau, en cas de défaite. Iagoujinski allait plus loin, échaufadant déja des possibilités d'évacuation incognito vers l'ambassade russlave d'Allancia, ou vers la frontière Petite-Russlave. Le Tsar ne pouvait tout simplement pas accepter qu'un prince d'aussi noble lignée que Clodomir de Klausbourg tombe aux mains de la canaille markiste.
avatar
Diplomatie Russlave
orateur débutant

Nombre de messages : 77
Age : 29
Date d'inscription : 21/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Francois-A Dutronc-Pombal le 14/6/2011, 7:32 am

Les forces ont pu gagné le troisième quartier de la basse-ville de la capitale.


Dernière édition par Francois-A Dutronc-Pombal le 14/6/2011, 10:34 am, édité 1 fois
avatar
Francois-A Dutronc-Pombal
prêcheur

Nombre de messages : 3041
Age : 34
Date d'inscription : 14/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Alexandre de Klausbourg le 14/6/2011, 8:10 am

Le vent tournait. Des éléments infiltrés par l'armée edoranaise, montait la population contre le gouvernement de la régence. La peur de la subversion, du pillage, de la perte de son bien avait fait le reste. Aucune résistance n'avait été opposés aux rebelles civiles, rejoint par la troupe qui voyait la situation changer en leur défaveur. Les troupes encore fidèles s'était réfugiés au centre ville, l'artillerie était montée sur les bastilles édifiées au temps médiévaux pour défendre le premier Chinisiau, prêt à cracher leur feu meutrier sur les faubourgs.

Clodomir de Klausbourg se refusait à cette extrémité. Il voulait préserver les populations civiles de Chinisiau. Le sang ne serait pas répendu. Une missive parvint au Feld-Maréchal Störtebeker, elle serait rendue publique à Chinisiau et à Allancia :



Monsieur le Feld-Maréchal,


Je n'ai jamais cessé de servir le Saint-Empire. Nous avons libérer la Moldavia de l'emprise Markiste, nous avons donné au peuple Moldavien une constitution garantissant leurs libertés et redonnant au Basileus la plénitude de ses pouvoirs. Je n'ai aucun crime, aucune trahison à me reprocher. Ma fidélité à l'Empereur est intact et mon honneur est sauf.

Je ne ferai pas ouvrir le feu contre des population civiles que j'ai servi avec dévouement, dans la plus totale abnégation, et qui pourtant se détourne de mon gouvernement. Je ne ferai pas ouvrir le feu contre mes frères d'armes edoranais.

Je répondrai des accusations que l'on formule à mon encontre devant une cour de justice selon ce que la loi prescrit. Je vous demande en votre qualité de nouveau Lieutenant-Général du Basilissat au nom du Basileus de garantir la sauvegarde de la constitution et des membres du gouvernement jusqu'à la prestation de serment du Basileus. Ne laissez pas sombrer l'édifice que nous avons construit, les markistes auront tôt fait de relever la tête.

Je me rendrai à votre autorité, et assumerai seul les conséquences de mes actes, j'attends de vous qu'il ne soit fait aucun mal aux membres du gouvernement, aux fonctionnaires du régime et aux militaires. J'ai confiance en votre sens de l'honneur.

Prince Clodomir


Le Prince Clodomir avait refuser de se voir exfiltrer ; trop de risques pour le Tsar, du pain béni pour ses détracteurs. Il nétait cependant pas pour lui question de se rendre à Dutronc-Pombal et à sa horde de markistes, c'est pourquoi il accepta l'asile au consulat de Russlavie, là il attendrait l'arrivée du Feld-Maréchal Störtebeker, avant de s'en remettre aux autorités edoranaises.


Décret-en-Conseil

Nous, Clodomir, par la Grâce d'Ether et le voeu de la Boulè, Régent au nom du Basileus Idhomène du Basilissat de Moldavia,
Considérant notre incapacité d'assumer la haute charge qui nous à été confié par les honorables députés, réuni en la Boulè
Considérant que notre départ est nécessaire à la paix du peuple Moldave,
Entendu l'avis du Conseil de Régence,

Article Unique : Son Excellence Klaus Störtebker, Comte de Sabrevoix, Feld-Maréchal du Sainte Empire est nommé Lieutenant-Général du Basilissat de Moldavia, charge à lui d'assumer la plénitude des pouvoirs dévolue à la Régence, afin de ramener l'ordre dans la capitale, de sauvegarder la constitution, de garantir la sécurité des membres de la Boulè, du gouvernement et du conseil de Régence, jusqu'à la prestation de serment du Basileus.

Visa : Le Régent, Curateur du Trône
Signé : CLODOMIR

Visa : Le Ministre-Président
Signé : Prince Morousi

EL/ Ce n'est pas grave. Autant pour moi, vous ne m'en aviez pas fait part, j'ai donc intégré cette dimension dans mon Rp. A bientôt. /EL
avatar
Alexandre de Klausbourg
Orateur talentueux

Nombre de messages : 268
Age : 22
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Diplomatie Russlave le 14/6/2011, 8:39 am


Un drapeau russlave avait été déployé en hâte au balcon de l'hôtel Continental, improvisé Consulat russlave en quelques heures par le capitaine Iagoujinski.

Une foule de fidèles de Clodomir y avait trouvé refuge avec leurs familles, ainsi que de simples civils, artisans ou honnêtes bourgeois, qui craignaient les exactions vengeresses d'Idhomène VIII.




avatar
Diplomatie Russlave
orateur débutant

Nombre de messages : 77
Age : 29
Date d'inscription : 21/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Alexandre de Klausbourg le 14/6/2011, 2:06 pm

PROCLAMATION AUX TROUPES



Officiers, Sous officiers, Brigadier-Chefs, Brigadiers, Soldats, je vous demande de cesser les hostilités.

Vous avez été le bras armé de la lutte contre le markisme; vous êtes l'honneur de la Moldavia. L'histoire reconnaîtra votre engagement. Votre honneur est sauf.

Je me rendrai ce soir aux autorités édoranaises pour répondre des accusations que l'on formule à mon encontre. Je garderai de vous le souvenir d'hommes de valeur d'un dévouement sans faille et d'un grand courage. Vous avez su éviter les heurs et les effusions de sang ; vous vous êtes montrés dignes de l'uniforme que vous porter.

Je vous demande de vous placer, ainsi que le gouvernement, sous l'autorité du Feld-Maréchal d'Edoran, nommé à la lieutenance-général du Basilissiat. J'ai foi en son sens de l'honneur. Je lui fais confiance pour maintenir la constitution, le droit et la légalité jusqu'au retour du Basileus.

Le Gouvernement restera en place jusqu'à la prestation de serrment du Basileus après quoi il donnera sa démission afin de laisser place aux nouvelles institutions.

Votre confiance et votre fidélité ont été des biens précieux. Soyez en remerciés.

Prince Clodomir,
Régent, Curateur du Trône
avatar
Alexandre de Klausbourg
Orateur talentueux

Nombre de messages : 268
Age : 22
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Eugénie de Sabrevoix le 14/6/2011, 4:21 pm

Le Feld-Maréchal reçu la missive du Prince... " il est aux abois..." L'armée avait pénétrée les quartiers périphériques de Chinisau. Le Duc d'Esse en tête. Störtebeker le rejoignit rapidement à cheval depuis l'arrière-garde.

- Monseigneur, arrêtons-là ! Laissons l'armée en dehors des fortifications intérieurs. Le Prince se rendra. J'entre seul avec les deux escadrons de gendarme.

Il n'y avait plus aucune résistance quand le Feld-Maréchal ordonna lui-même aux soldats pro-klausbourg en poste sur la porte principale de Chinisau d'ouvrir cette dernière. Les défenses s'effacèrent et le Comte de Sabrevoix entra dans le coeur de Chinisau escorté par la Gendarmerie Impériale et des soldats qui avaient soutenu le Prince putschiste.

Il se dirigea vers le consulat russlave... partout il voyait des visages désemparés. Les markistes qui auraient dû exulter de la chute de Klausbourg ne savaient que penser du fait d'être libéré par un Feld-Maréchal renommé antimarkiste et qui mener parallèlement une guerre contre eux à quelques kilomètres de là en Russlavie. Les conservateurs qui avaient été mis en porte-à-faux en soutenant le putsch redoutaient maintenant des représailles...

En arrivant devant l'hôtel transformé en consulat :

- Je demande Clodomir de Klausbourg, il est appelé à répondre devant la justice à des accusations à son encontre, conformément à la volonté du Basileus de Moldavia et de l'Empereur d'Edoran... Il sera conduit à Allancia dès ce soir.


_________________
Eugénie de Sabrevoix
née Eugénie Magdalena Adeline Anastazia Joséphine Störtebeker de Sabrevoix
Princesse de Palogne

Ministre de l'Economie
Député libérale d'Allancia-Centre
Présidente par intérim de l'Action Libérale

Présidente de la Compagnie Sabrevoix

avatar
Eugénie de Sabrevoix
Orateur incontesté

Nombre de messages : 3823
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Alexandre de Klausbourg le 14/6/2011, 5:28 pm

A l'intérieur du Consulat, le Prince de Klausbourg remercia le capitaine Iagoujinski de sa prévenance, et salua les quelques fidèles qui l'avaient accompagné. Certains rejoindrait la Palogne, d'autres la Russlavie, d'autres resteraient. Rien n'avait encore changé, le gouvernement des généraux restait en place. Le Prince sortit du consulat en grand uniforme de contre amiral, paré des insignes des ordres dynastiques des Klausbourg. Un seul détail : il n'avait pas de sabre. Il ne voulait pas avoir à le rendre au Feld-Maréchal, il ne s'agissait pas d'une rédition mais d'une simple arrestation.

Störtebeker, Lieutenant-Général du Basilissat détenait désormais le pouvoir exécutif, l'armée moldavienne était sous ses ordres, le gouvernement sous son autorité. Le Prince Clodomir avait voulu cela. Il savait son ancien supérieur homme d'honneur, il ne braderait pas le pouvoir au markiste et maintiendrai l'ordre jusqu'au retour du Basileus. Les soldats Klausbourgistes, spontanément, se mirent au garde à vous pour rendre les honneurs militaires à leur Régent. Un gendarme s'approcha avec des fers. Klausbourg fier lui répondit pour signifier son refus de se voir ainsi harnaché :
"- Soldat ! mettras-tu des fers à un Prince d'Edoran !"
avatar
Alexandre de Klausbourg
Orateur talentueux

Nombre de messages : 268
Age : 22
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Eugénie de Sabrevoix le 14/6/2011, 5:50 pm

Le gendarme hébété se tourna vers le Comte de Sabrevoix qui fit un signe de tête. Le gendarme recula. Le Prince n'aurait pas les mains liés pour quitter la Moldavia.

- Je ne peux reconnaitre votre décret. Les généraux vont être conduit au Palais du Basileus, où j'attendrais personnellement ce dernier. Je ne prendrais aucune autre décision jusqu'à son arrivée au Palais. Il prendra lui-même les mesures quant à vos complices dans les rangs de son armée et quant à l'avenir de la Moldavia. Je conseillerai au Basileus la plus grande clémence et le bon sens, mais je ne me substituerai en aucun cas à sa personne et à son autorité. Störtebeker reprit en regardant l'uniforme du Prince : Vous n'avez plus le droit de porter cet uniforme et cela peut jouer contre vous... je vous laisserai mettre une tenue de ville avant de prendre le dirigeable qui vous conduira à Allancia. La Garde Impériale vous réceptionnera. En attendant, cet escadron vous conduira sous protection à l'extérieur de Chinisau...

_________________
Eugénie de Sabrevoix
née Eugénie Magdalena Adeline Anastazia Joséphine Störtebeker de Sabrevoix
Princesse de Palogne

Ministre de l'Economie
Député libérale d'Allancia-Centre
Présidente par intérim de l'Action Libérale

Présidente de la Compagnie Sabrevoix

avatar
Eugénie de Sabrevoix
Orateur incontesté

Nombre de messages : 3823
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Alexandre de Klausbourg le 14/6/2011, 6:09 pm

Le mot complice écorcha les oreilles du Prince. Il n'était ni un brigand, ni un meurtrier. Se rappelant sa suspension de la marine impériale, il s'exécuta sans aucune forme de protestation et enfila ses vêtements civiles dans la cabine qui lui était réservée dans le dirigeable. Il paraîtrait, ainsi qu'il en avait eu l'intention, en civil à Allancia. Du ciel, il regardait la terre qu'il avait désespérement voulu libérée du markisme. Pour combien de temps ? Il avait réhaussé la fierté de l'armée, rendue son honneur perdu. Elle comptait désormais comme une force politique.
avatar
Alexandre de Klausbourg
Orateur talentueux

Nombre de messages : 268
Age : 22
Date d'inscription : 01/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reprise de Chinisau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum