Connexion

Récupérer mon mot de passe


Coup d'État

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coup d'État

Message par Francois-A Dutronc-Pombal le 29/12/2011, 12:17 am

En plein après-midi, un groupe d'officiers ont pris le contrôle de la garnison de Confolens, et ont gagné l'appui des soldats. Ses soldats refusaient la guerre.

Un petit groupe prit le contrôle des bureaux militaires, et a emprisonné plus 556 personnes, qui s'étaient trouvé et avaient refusé de rejoindre la révolte. Un deuxième groupe prit le contrôle de la station de radio publique, et a diffusé un message.

Chers citoyens de Chiron, cet après-midi, la cour martiale de Confolens a jugé coupable le traitre Philibert Carnavon. Il a été déclaré ennemi de la Nation edoranise. L’Armée a repris le contrôle du Palais du gouverneur de Chiron. Il vous demande de rester calme et de ne pas sortir de vos résidences. Le baron Jean Musson sera le gouverneur par intérim, en attendant que Sa Majesté nomme un nouveau.

Le dernier groupe, soit 4 000 hommes pris le contrôle du Palais du gouverneur. Les forces de l'ordre n'avaient pas riposté. Le chef adjoint avait mis aux arrêts le chef de la police et avait pris le commandement. Tout le personnel était maintenant enfermé dans les cachots du Palais. On cherchait le gouverneur.

Le baron Jean Musson était maintenant assis dans le bureau du gouverneur.

À Bordeleau, la police militaire fransienne avait pris le contrôle de la résidence des Carnavon.

À Confolens, on attendait les nouvelles. Est-ce que Carnavon avait été arrêté. Est-ce que le coup d'État avait marché.
avatar
Francois-A Dutronc-Pombal
prêcheur

Nombre de messages : 3041
Age : 34
Date d'inscription : 14/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup d'État

Message par Eugénie de Sabrevoix le 29/12/2011, 6:06 pm

La Gendarmerie Impériale de Confolens avait était rapidement mis en alerte après l'intrusion de rebelle dans le Palais du Gouverneur.

Le Feld-Maréchal avait été informé de l'ampleur du putsch et avait ordonné le déploiement supplémentaires des régiments de Gendarmerie de Saint-Maurice-des-Lions et de Freshville et de régiments d'infanterie basés autour de Confolens

Le Renseignement Militaire à Confolens avait déjà fait la liste des traitres. En réalité, quelques officiers avait fait passer ce coup d'Etat pour une mission officielle et les soldats subordonnés était maintenu dans l'ambiguïté à l'interieur du Palais.

Une intervention d'une Compagnie d'Elite de la Gendarmerie avait libéré les soldats qui avait été les moins crédule et qui avait donc était mis aux arrêts dans la garnison. La Radio Publique avait était libérée de la même façon.

Le Feld-Maréchal arriva sur les lieux. Le Palais était encerclé par la Gendarmerie et l’Infanterie. A l'interieur, le doute s'empara des soldats, lorsque que le chef de l'Armée pris la parole au porte-voix :

- Soldats de Chiron ! Rendez les armes au nom du Saint-Empire ! Vous avez était manipulé par une poignée de traitres ! Soyez loyal à votre Empereur et à son représentant en Chiron le Prince de Saint-Junien ! Rendez les armes et l'Armée saura être clémente !

L'annonce avait eu son effet, des coups de feu retentirent dans le Palais du Gouverneur et l'ordre fut donné au assiégeants de l'investir.

En une demi-heure de combat dans les cours intérieures, les couloirs et les escaliers de l'édifice, la Gendarmerie ressorti avec 500 militaires en état d'arrestation, principalement les officiers instigateurs du complot, ainsi qu'un certain nombre de sous-officiers et de soldats ayant rallier le mouvement.

Les traitres furent conduit dans des baraquements désaffecté qui servirait de prison jusqu'à la tenue de la Cour Martiale.

Parallèlement, La Gendarmerie de Bordeleau avait libérée la Résidence des Carnavon occupé par un autre groupe de traitres. Heureusement, le Gouverneur Philibert Carnavon était allé passer la journée discrètement et de très bonne heure au siège de Carnavon Aerotransport à l'insu des comploteurs.


_________________
Eugénie de Sabrevoix
née Eugénie Magdalena Adeline Anastazia Joséphine Störtebeker de Sabrevoix
Princesse de Palogne

Ministre de l'Economie
Député libérale d'Allancia-Centre
Présidente par intérim de l'Action Libérale

Présidente de la Compagnie Sabrevoix

avatar
Eugénie de Sabrevoix
Orateur incontesté

Nombre de messages : 3833
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup d'État

Message par Philibert Carnavon le 1/1/2012, 7:38 am

Dans les milieux du pouvoir on était inquiet. Cette rébellion avait-elle pris fin ou n'était-ce qu'un début?
Les rumeurs les plus folles courraient dans le Chiron et dans l'Empire.
Carnavon serait mort. Il serait blessé. Gravement. Légèrement. Mortellement. Personne ne savait ce qu'était devenu le gouverneur. Il n'était ni au Palais de Clairvaux, ni dans sa résidence de Bordeleau. L'armée semblait avoir repris le contrôle mais cette tentative de coup d'état en Chiron ne laissait rien présager de bon.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup d'État

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum