Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Société

Message par Administrateur le 18/6/2005, 10:07 pm

Bourgeoisie

Pour être reçu comme bourgeois les conditions étaient variables d'une ville à une autre mais cependant il y a un corps de règles commun. Le bourgeois est avant tout un homme libre. Ensuite le bourgeois ne devait pas avoir de dettes, devait être de bonne moralité, de naissance légitime. Un seuil de richesse pouvait être exigé, ainsi que la possession d'une habitation voire même de terre. La condition fondamentale était la résidence au sein de la ville. Ainsi le prétendant à la Bourgeoisie devait résider un certain temps pour pouvoir accéder à la bourgeoisie. En outre pouvait être exigé du bourgeois qu'il soit de religion Éthériste.


Classification de la bourgeoisie

Petite bourgeoisie : Bourgeoisie d’une ou deux générations s’étant formée par une brève ascension sociale. Elle débute généralement par le commerce ou le négoce, puis au fil de la deuxième puis troisième génération s’élève socialement, passant parfois à des professions comme médecin, avocat, chef d’entreprise. Cette classe est légèrement au-dessus de la classe moyenne de la société et se distingue uniquement par sa mentalité.


Moyenne bourgeoisie : Bourgeoisie de plus de trois générations, elle possède parfois quelques alliances avec d’autre famille issus du même milieu et parfois même nobles. Cette catégorie de bourgeoisie est soit appelée à rester moyenne au fil des générations, ou peut quelquefois, au fil des alliances, des professions et surtout du temps passé dans une catégorie plus haute.


Grande bourgeoisie : Elle remonte à six ou sept générations, souvent par des mariages nobles et des alliances intéressantes. Cette tranche de la bourgeoisie possède un patrimoine historique et culturel important créé et amplifié au fil des décennies. Le nom de ces familles est généralement connu dans la ville où elles résident et bien souvent plusieurs ancêtres ont fait l’histoire régionale. Les charges exercées par ces familles sont considérées et respectables. C’est une petite « haute bourgeoisie »


Haute bourgeoisie : Cette bourgeoisie ne s’acquiert que par le temps… Elle est composée de familles déjà bourgeoises , dont la famille n’a eu que des professions honorables et a périodiquement des alliances illustres dans ses branches. Le patrimoine culturel, historique et financier reste important. Ces familles possèdent une sorte d’état de noblesse qui leur interdit certains mariages, ou certaines professions. Ces familles auraient tout à fait pu devenir nobles, mais faute de temps, de roi ou de chance, elles ne sont restées que bourgeoises.


Dernière édition par François-Xavier le 27/12/2006, 3:43 pm, édité 1 fois
avatar
Administrateur
Tribun

Nombre de messages : 1880
Age : 75
Date d'inscription : 21/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Société

Message par Administrateur le 18/6/2005, 10:09 pm

* la haute bourgeoisie, constituée par la classe la plus riche (industriels, grands commerçants, etc.) jouissant d'un train de vie fastueux et fréquentant les plus grands artistes

* la moyenne bourgeoisie, disposant de patrimoines ou de revenus solides mais sans l'aura de la première ;
* la petite bourgeoisie, qui se distingue du prolétariat surtout par la mentalité.
avatar
Administrateur
Tribun

Nombre de messages : 1880
Age : 75
Date d'inscription : 21/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Société

Message par Administrateur le 18/6/2005, 10:16 pm

Noblesse

La particule n'est pas forcément un signe de noblesse. En effet, des familles "roturières" peuvent avoir des noms à particule par ajout récent , et inversement de nombreuses familles nobles possèdent des noms sans particule, parfois titrés d'ailleurs.

Certains domaines de la vie publique ou économique sont proportionnellement surreprésentés par des gens issus de la noblesse : nombreux cadres dans le corps diplomatique, l'armée et d'autres secteurs de l'administration, ainsi que dans la haute finance. On en retrouve aussi plus qu'ailleurs dans les relations publiques (essentiellement des femmes), certains domaines culturels, comme la conservation du patrimoine et même la mode, où le port d'un nom aristocratique est considéré comme un avantage et un gage de savoir-vivre.

Les nobles ont souvent une vie sociale riche dans le but de favoriser leurs réseaux de sociabilité et d'entraide. Quand ils en ont les moyens financiers, ils se côtoient et s'invitent souvent à l'occasion de dîners, de bals ou de rallyes. Les plus huppés d'entre eux organisent des soirées au profit d'une œuvre de charité, avec un droit d'entrée très cher et une tombola

Trois caractéristiques qualifient le degré de noblesse d'un noble.

* l'ancienneté de la famille (noblesse immémoriale, noblesse d'extraction chevaleresque, etc),
* l'illustration (personnages s'étant illustrés dans la famille),
* les alliances (qualité des familles nobles épousées).
avatar
Administrateur
Tribun

Nombre de messages : 1880
Age : 75
Date d'inscription : 21/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Tiers-état

Message par Administrateur le 18/6/2005, 10:22 pm

Les artisans/Ouvriers

Les petits patrons (petite bourgeoisie) et leurs ouvriers (les maîtres et les compagnons) constituaient cette catégorie; ils représentaient un peu moins de 35% de la population. La condition sociale de l'artisan était souvent difficile. Ces derniers vivent essentiellement dans les villes et aident au développement des quartiers ouvriers.


Les paysans

* Le paysan, en règle générale, ne possédait pas de terres, il exploitait des surfaces trop faibles pour être rentables et était lourdement imposé. La paysannerie représentait près de 50% de la population. Elle était généralement encore plus pauvre que les artisans et vivait dans la précarité tributaire des conditions climatiques.
* Un peu moins de la moitié de la population rurale était constituée de valets, journaliers... qui vivaient de leurs gages et étaient les premiers touchés en cas de difficultés.



Les miséreux

* Tout en bas de l'échelle sociale, on trouvait de très nombreux mendiants et des prostituées. Ces miséreux vivent aux côté des voleurs .
* Les miséreux sont très nombreux et sont sutout présents dans les grands centre urbains.
avatar
Administrateur
Tribun

Nombre de messages : 1880
Age : 75
Date d'inscription : 21/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Société

Message par Administrateur le 18/6/2005, 10:24 pm

50% de paysans

35% d'ouvriers

3% de miséreux

2% de Clercs

7% de gourgeois

3% de nobles
avatar
Administrateur
Tribun

Nombre de messages : 1880
Age : 75
Date d'inscription : 21/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Société

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum