Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Grève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grève

Message par Syndicat des Travailleurs le 26/2/2012, 3:10 pm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À Lucéra, une bonne dizaine d'usines sont également en grève. Des centaines de manifestants défilent dans les rues et piétinent des portraits du sinistre de l'intérieur...
avatar
Syndicat des Travailleurs
Speaker

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Nérée Le Noblet Duplessis le 26/2/2012, 3:43 pm

la police attendait les ordres. Il fallait éviter les débordements. Les tensions étaient vives.

_________________
Nérée Le Noblet Duplessis

Président du Parti Paysan Edoranais
avatar
Nérée Le Noblet Duplessis
Tribun

Nombre de messages : 1844
Age : 52
Date d'inscription : 24/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Cryspule Lameth le 27/2/2012, 2:47 pm

Les rues de Lécura résonnait encore des cris de la manifestation du jour. Ils avaient été des dizaines de milliers à battre le pavé de la capitale fransienne

_________________
Cryspule Lameth

Gouverneur de la Province de Fransie
Maire d'Arcy
Juge à la Cour Suprême

Président du Consortium du Canal Transédoranais

PDG de la Compagnie des Productions Edoranaises
avatar
Cryspule Lameth
Beau Parleur

Nombre de messages : 1007
Age : 49
Date d'inscription : 24/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Benoît St-Onge le 27/2/2012, 8:37 pm

La colère grondait à Lucéra on scandait volontiers "Démocratie" "Carnavon Traître"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Benoît St-Onge
Speaker

Nombre de messages : 540
Age : 41
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Antoine Namer le 28/2/2012, 2:51 pm

Des militants markistes s'étaient réunis !!
"Libérez notre Kamarade" et "Namer avec nous" fleurissaient. Ils distribuaient des coquardes "J'appartiens au Parti Markiste" en guise de soutien et pour noyer les policiers sous le nombre des personnes à arrêter pour appartenance à un mouvement toujours interdit.

_________________
Secrétaire Général du Parti Démocrate

Markiste de conviction


Personnage collectif
avatar
Antoine Namer
baratineur

Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 03/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Benoît St-Onge le 6/3/2012, 9:50 pm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La foule était maintenant compacte sur la place de Lucéra, ignorant ainsi les appels des autorités. Benoît St-Onge avait quitté la capitale pour rejoindre les manifestants fransiens... ; à la demande des manifestants, Benoît St-Onge fut appelé à prononcer quelques mots.




Peuple de Lucéra,


Je suis aujourd'hui fier d'être parmi vous. Votre combat est fier et juste! Pour moi, un peuple qui se bat pour la démocratie et la justice est un pays prospère et en santé. Cependant, l’extrémisme nous guette en la personne du tout-puissant sinistre de l'intérieur; Chalent!

Cet homme a du sang sur les mains et notre juste combat ne pourra prendre fin tant que cet homme pourra nuire...


Peuple de Lucéra, continuons le combat. Ensemble, nous sommes forts!
avatar
Benoît St-Onge
Speaker

Nombre de messages : 540
Age : 41
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 7/3/2012, 12:04 am

Depuis la promulgation de l'ordonnance du gouverneur, les manifestations tombaient sous le coup de l'interdiction. Et de fait, les forces de police avaient sensiblement augmenter leurs effectifs face aux manifestants.
Visiblement ils ne s'agissait plus d’encadrer les manifestations mais bien de les disperser. Les ordres venait expressément du Palais Triel. Il fallait donner une leçon aux rouges.

Les forces de police étaient prêtes. On attendait l'ordre du Commissaire Major Cosme Hédouin, installé dans son poste d'observation, sur le toit d'un bâtiment à quelques rue de la Place.

Mais l'ordre ne tarda pas. A peine le député Saint-Onge avait-il finit son allocution que les forces de l'ordre commencèrent leur assaut.
Des jets d'eau à haute pression furent dirigés contre les manifestants faisant de gros trous dans le noir de la foule.
Les premières lignes commencèrent à se disloquer quand les policiers, armés de leurs matraques, s'abattirent violemment sur les manifestants. L'ordre du jour était "casser du rouge".
Et effectivement, les policiers se montrèrent impitoyables. Les manifestants qui étaient tombés ou qui se trouvait isoler de la foule étaient pris à parti, matraqués et piétinés rageusement, parfois jusqu'à l'évanouissement. Les plus chanceux était chargés dans les véhicules de la police sans avoir droit à ce traitement.

Face à cette déferlante de violence, une partie des manifestants avaient débordé sur les rues adjacentes, poursuivis obstinément par des policiers, tandis que le gros des troupes avait atteints le cœur de la manifestation. Saint-Onge - dont la présence avait gêné mais pas dissuadé l'intervention policière et qu'on avait ordre d'interpeller impérativement - était en vue, mais il était entouré d'une sorte de cordon de sécurité constitué de militants déterminés, et la foule cette fois se faisait plus résistante et plus compacte.
On eut à nouveau recours aux jets d'eau et à nouveau les lignes se disloquèrent. Les forces de l’ordre purent à nouveau dominer la cohue et atteignirent bientôt le cercle du célèbre député. Mais au lieu d'être isolé, il fut embarqué grossièrement avec une poignée de manifestants.

Mais alors qu'une bonne partie des manifestants avait été mise en déroute, qu'une entre partie avait été arrêtée, et que les reste semblait reculer, les forces de l'ordre commencèrent à essuyer des jets de pierres et autre projectiles, et à dénombrer les premiers blessés parmi ses rangs.


Dernière édition par Eugène Duveyrier le 7/3/2012, 11:06 am, édité 1 fois

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Nérée Le Noblet Duplessis le 7/3/2012, 10:54 am

Le ministre était satisfait de l'action du gouverneur énergique de Fransie.

EL : On dirait André Renard pendant les grandes grèves de 60-61 en Belgique

_________________
Nérée Le Noblet Duplessis

Président du Parti Paysan Edoranais
avatar
Nérée Le Noblet Duplessis
Tribun

Nombre de messages : 1844
Age : 52
Date d'inscription : 24/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Benoît St-Onge le 7/3/2012, 11:00 am

EL: Vous avez l'oeil, mon cher Wink
avatar
Benoît St-Onge
Speaker

Nombre de messages : 540
Age : 41
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Philibert Carnavon le 7/3/2012, 11:03 am

Le Chancelier arriva en Fransie visiter le nouveau gouverneur.
- Le gouvernement vous soutient mon ami. Tout sera bon pour ramener le calme en Edoran.


_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Benoît St-Onge le 7/3/2012, 11:09 am

Benoît St-Onge bouillonnait. Comment osait-on arrêter un membre de la Diète?

Pendant ce temps, les manifestants se dispersaient dans les rues parallèles à la grande place. Cependant, les forces de l'ordre se dispersaient également s'affaiblissant toujours un peu plus.

Si bien que lorsque les manifestants commencèrent à répliquer, les gardes durent reculer...
avatar
Benoît St-Onge
Speaker

Nombre de messages : 540
Age : 41
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 7/3/2012, 12:39 pm

Des poursuites s'étaient engagées entre policiers et manifestants à travers les rues du centre de Lucéra.

Les effectifs réduits de la police qui restait sur la place reculait sous la pluie de pierres qui s'abattait sur elle. Néanmoins les jets d'eau restait un atout précieux pour casser l'élan des manifestants.

Très vite les affrontements se résumèrent à des va-et-vient entre les assauts de la police et les ripostes des manifestations.

Mais à l'approche de la tombée de la nuit, les manifestants se faisaient plus rares et plus éparses, et bientôt avait repris le contrôle de la place et des rues alentours.

Le Commissaire Major Hédouin transmit en fin de soirée le bilan des affrontements au gouverneur.

Il lui signala aussi que Saint-Onge avait été arrêté et qu'il se trouvait dans l'un des commissariats de la ville en attente d'être transféré dans une prison, comme les quelques centaines de manifestants appréhendés. La réponse de gouverneur fut brève.


Oublions le un peu. Nous verrons plus tard son cas.

Au même moment, Duveyrier reçut la visite du Chancelier Carnavon.

"Excellence, je suis honoré de votre visite et de votre précieux soutien! Et soyez sur qu'aucun moyen ne sera épargné pour ramener la paix et l'ordre en Fransie!"

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugénie de Sabrevoix le 7/3/2012, 4:06 pm

Le Général Eudes de Saint-Elbe, commandant de la Gendarmerie Impériale de Fransie donna l'ordre aux régiments de Lucéra de renforcer la sécurité dans la ville.

Saint-Elbe ne souhaitait pas aller jusqu'à demander l'aide des 10 000 soldats de la IIIe division de fusiliers marins, basé à Lucéra... Mais s'il le fallait, il le ferai. La nature industrieuse de la province impliquait souvent des manifestations syndicales pénibles et réfractaires...

Le Général et le Commissaire-Major se réunirent sur la Grand-Place de Lucéra, où un véritable QG de campagne avait était dressé. Les gendarmes et les policiers seraient sur le pied de guerre toute la nuit. Chacun avait ses fonctions bien définies... La Gendarmerie Impériale et la Sureté Générale d'Edoran patrouilleraient et disperseraient les attroupements suspects et la Brigade Mobile de Lucéra poursuivrait et interpellerait les meneurs syndicalistes, markistes et progressistes...


_________________
Eugénie de Sabrevoix
née Eugénie Magdalena Adeline Anastazia Joséphine Störtebeker de Sabrevoix
Princesse de Palogne

Ministre de l'Economie
Député libérale d'Allancia-Centre
Présidente par intérim de l'Action Libérale

Présidente de la Compagnie Sabrevoix

avatar
Eugénie de Sabrevoix
Orateur incontesté

Nombre de messages : 3830
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 9/3/2012, 6:12 am

Saint-Onge avait été détenu pendant toute la nuit dans un commissariat.

Le lendemain, en fin de matinée, il fut enfin sorti de sa cellule. Le Commissaire Major était venu à sa rencontre. Visiblement Duveyrier rechignait à le rencontrer.


"Monsieur le député, au nom de la police fransienne et du gouverneur je vous présente nos plus plates excuses pour cette terrible méprise.
Nous n'avons pas été prévenu de votre présence dans la manifestation. Vous comprenez, avec tout ce tumulte nous sommes débordés.
Mais sinon, vous pouvez me croire, nous n'aurions jamais risquer la sécurité d'un représentant du peuple.
D'ailleurs nous avons prévu une escorte pour vous reconduire tout de suite à Allancia."


_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Benoît St-Onge le 9/3/2012, 8:47 pm

Benoît St-Onge était furieux.

Et je suppose que mon discours publique ne vous a pas convaincu de ma présence dans ce lieu?

Qui plus est, pourquoi me faudrait-il une escorte pour circuler dans mon pays? Sans parler que je compte bien rester à Lucéra.
avatar
Benoît St-Onge
Speaker

Nombre de messages : 540
Age : 41
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 10/3/2012, 10:19 pm

Hédouin était gêné. Cet homme d'une droiture naturelle, était un mauvais menteur et trouvait l’exercice pénible. Mais en serviteur zélé il comptait exécuter minutieusement les ordres.

"Monsieur Saint-Onge, je comprend que vous soyez de mauvaise foi. Je vous assure que nous ne savions rien de votre présence. Surement mes hommes ne vous ont pas identifié...
Par contre vous ne pouvez rester à Lucéra monsieur. Les tensions sont vives ici et votre sécurité est de notre responsabilité."

Le Commissaire Major désigna la porte du commissariat.

"D'ailleurs une l'escorte qui vous conduira à la gare vous attend."

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Benoît St-Onge le 11/3/2012, 1:35 pm

Benoît St-Onge songea un instant devenir martyr de la cause progressiste, puis il se ravisa. Il avait plusieurs idées, en tête. Il devrait communiquer avec ses amis du STE.


Aussi, il quitta le commissariat à destination d'Allancia... Duveyrier avait gagné une bataille, mais pas la guerre...
avatar
Benoît St-Onge
Speaker

Nombre de messages : 540
Age : 41
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 11/3/2012, 2:59 pm

Le départ de Saint-Onge, ébruité sciemment après maintes déformations, était vécu comme un abandon par les ouvriers lucérois, et un revers qui venait s'ajouter à la rafle.
Les dernières mesures économiques avaient en outre provoqués des défection au sein du mouvement de grève, surtout dans les moyennes et petites villes. Mais la mobilisation restait forte à Lucéra.

Le nœud du problème était surtout l'occupation des usines par les grévistes, qui empêchait de tout façon tout retour au travail.
Or, Duveyrier comptait bien trancher le nœud gordien.

Le recrutement des Forces Auxiliaires avait commencé avec succès, atteignant en 36H 9000 volontaires, dont 5000 à Lucéra. Il était favorisé par les tensions sociales que les récents événements avait particulièrement exacerbés.
Des jeunes hommes issus de la petite bourgeoisie fransienne, d'anciens miliciens, des membres de la Légion Concordia, des membres de l'Action Nationale et des Écuyers, formait le gros des volontaires.

Le levée des cette troupe, très marquée à Droite, présageait chez les grévistes une nouvelle offensive des forces de l'ordre.

Ce présage était confirmer par une brève missive du gouverneur au Syndicat des Travailleurs Edoranais.


Vous êtes priez d'évacuer dans les plus brefs délais les usines que vous occupez afin de permettre aux travailleurs ayant accepter de retourner au travail de vaquer à leurs tâches.

Eugène V. Duveyrier
Gouverneur de Fransie"

Ce message, qui avait le ton d'un ultimatum avait était accompagné par une mobilisation de la Police, de la Gendarmerie et des Forces Auxiliaires dans les faubourgs et les zones industrielles.

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Syndicat des Travailleurs le 11/3/2012, 4:31 pm

Les ouvriers se moquaient bien des avertissements du gouverneur de Fransie. Certains quittaient les usines, de peur d'être arrêtés, mais une grande partie des ouvriers continuait à défier les ordres des autorités civiles. Certains avaient même fait des barricades pour résister au cas où les milices du gouverneur viendraient faire le ménage des lieux.
avatar
Syndicat des Travailleurs
Speaker

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 11/3/2012, 9:03 pm

Duveyrier avait rejoint le QG, qu'on avait déplacé prés des faubourgs, pour suivre le déroulement des opérations. On lui transmit les informations sur la mobilisation dans les rangs des grévistes. Décidément, on les avait pas assez intimidé.

Un vent de bataille soufflait sur Lucéra. Les forces de la Sureté Générale et de la Gendarmerie était sur le pied de guerre. Recrues toutes fraiches des Forces Auxiliaires avait été armées.
Duveyrier avait ordonné de reprendre à tous prix les usines aux grévistes. Il ne s'agissait plus de répression des manifestations mais bien d'une bataille. En prévision le gouverneur avait demandé au Général Saint-Elbe de placer la IIIème Division des Fusiliers marins en alerte au cas où on perdait le contrôle de la situation.

Dès la tombée de la nuit, les foyers de la contestation avaient été encerclés afin de les isolés et d'empêcher que les grévistes investissent la ville.
A 6H du matin l'assaut fut donné simultanément sur plusieurs usines. La consigne était de délogés les grévistes et de les pourchassés usines par usines.

Les premières escarmouches se déroulèrent aux barricades. Et Il fallut 2 heures pour les forces de l'ordre pour défaire les barricades et pouvoir avancer.
Vers 10H les premiers corps à corps s'engagèrent. A l'avant-garde des forces de l'ordre se trouvait les Forces Auxiliaires, beaucoup plus féroces et combatives, mais moins disciplinées, elles furent les premières à s'abattre sur les manifestants.

Les affrontements furent particulièrement violents. A la brutalité policière les manifestants opposaient une résistance farouche, armés de bâtons, de pierres et d'outils de travail. Les premiers morts commencèrent à tombé dans les deux camps.

A la fin de la journée 4 usines furent évacuées et le faubourg Saint-Euthyme contrôlés. Néanmoins la plus grande partie des grévistes s'était retirés dans les faubourgs et les usines alentours venant gonfler les rangs des défenseurs.

Dès la tombée de la nuit, des hauts-parleurs diffusé des messages à intervalle régulière.


Ouvriers, rentrez chez vous!
Tous ceux qui évacuerons les usines, tous ceux qui rentrerons chez eux avant 6h du matin ne seront pas dérangés.
Tous ceux qui se trouverons dans les usines après 6h serons arrêtés et poursuivit pour trouble à l'ordre public et incitation à la violence.

Duveyrier espérait grâce à ce message et à cette première victoire, briser la cohésion des contestataires et vider leurs rangs.

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Syndicat des Travailleurs le 14/3/2012, 6:12 pm

Plusieurs grévistes avaient décidé de rendre les armes et au moins près d'une quarantaine d'usines furent libérées pacifiquement. En fait le message de l'Empereur et l'abolition du décret anti-markiste avait calmé plusieurs esprits. Cependant, un noyau dur markiste continuait à s'opposer au gouverneur en continuant d'occuper une dizaine d'usines. Aussi on envoya une lettre au gouverneur.




Au gouverneur de Fransie

Si vous libérez nos frères emprisonnés, nous lèverons l'occupation.
avatar
Syndicat des Travailleurs
Speaker

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 14/3/2012, 7:06 pm

Les forces de l'ordre resserraient leur emprise sur le noyau de résistance au fur à mesure que les usines étaient évacuées.

Elles restait en alerte même si partout en savait qu'avec le discours de l'Empereur, la fin de la crise était proche.

Duveyrier, qui avait troqué son somptueux bureau au Palais Triel contre le QG des opérations, avait reçu aussitôt le message des derniers grévistes.
Il griffonna une réponse qu'on fit parvenir aux Markistes par haut-parleur.

Conformément à la décision de Sa Majesté l'Empereur, Son Excellence le Gouverneur va amnistié tout les manifestants arrêtés pour troubles à l'ordre public, outrage à agent ou incitation à la violence.
L'amnistie vous sera étendu si vous évacuer les usines dans 2H.
Au-delà de 2H vous serez évacué de force.

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Syndicat des Travailleurs le 14/3/2012, 7:38 pm

Les derniers ouvriers quittèrent les usines...la grève était terminée en Fransie. Cependant, les briseurs markistes de la brigade rouge espéraient bien un jour se venger du despote du Palais Triel.
avatar
Syndicat des Travailleurs
Speaker

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 05/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Eugène Duveyrier le 14/3/2012, 8:21 pm

Le calme était revenu enfin.
Le couvre-feu et l'interdiction de réunion avait était abrogé et les Forces Auxiliaires démobilisées, et la vie avait repris son court à Lucéra dans les autres villes de la province.
Néanmoins beaucoup d'ouvriers ne purent reprendre au travail en raison car des milliers de petites entreprises avait déjà déposé le bilan.

Duveyrier était content de son travail, même s'il restait amer. L'abrogation de décret d'interdiction des mouvements markistes et l'amnistie des manifestants étaient pour lui des signaux de faiblesses envoyés aux rouges. Mais malgré les concessions il comptait continuer sa guerre.
De toute façon malgré le retour au calme les tensions restaient vives. Les nombreux morts tombés, les nombreuses faillites, cristallisaient les oppositions et présageaient d'autres crises.

Mais pour l'instant le temps était à enterrer les morts et à reconstruire l'économie.

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum