Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Opération "Aube de Paix"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération "Aube de Paix"

Message par Eugène Duveyrier le 8/3/2012, 2:08 am

Duveyrier était arrivée peu avant minuit à au QG de la Place de Lucéra. La large rafle des meneurs de la contestation allait être lancée. Elle fut baptisée "Aube de Paix".

Depuis les ordres du gouverneur, la Brigade Mobile était sur le pied de guerre et ce sur tout le territoire fransien, pour identifier et localiser les cibles de la rafle. Duveyrier avait désigné les meneurs syndicalistes, Markistes, et même Progressistes. Le but était de désarçonner le mouvement de contestation en le décapitant. Le gouverneur savait qu'une telle mesure n'allait pas y venir complétement à bout, mais elle allait surement le déstabiliser grandement et le désorganiser.

De fait la tâche de la Brigade Mobile fut titanesque d'autant plus que la consigne était de "ratisser large". Des milliers de fiches de renseignements furent parcourues et triées. Tout le réseau d'indic fut mobilisé. Au final 377 personnes furent désignées comme cibles de la rafle, dont 104 à Lucéra seule.

Pour l'exécution de l'opération, 3000 agents de la Sureté Générale, soutenus de 1000 gendarmes, furent mobilisés.

Duveyrier salua le Commissaire-Major Hédouin et le Commandant Saint-Elbe.


"Et bien messieurs, on en est où?"

Le Commissaire-Major prit le soin de répondre.

"Excellence, nous sommes fin prêts. Dans exactement deux heures, nos hommes vont se mettre en marche et interpeller les suspects chez eux. A 6h l'opération prendra fin."


"Formidable! Et insistez sur vos hommes, je veux une intervention discrète et sans bévue!"

A 2H00, les forces de police se mirent en branle. A Lucéra, à Arséna, à Estérel, à Léry, à Portneuf et dans d'autres villes et bourgs de Fransie, les policiers enfoncèrent des portes, trainèrent depuis leurs lits des hommes ébahis. De temps en temps certains les suspects tentaient de résister ou même de s'enfuir. Mais quelques coups de crosses suffisaient à les en dissuader.
Mais à Gentilly, un des suspects se montra encore plus hardi. Refusant de se faire appréhender, il tira sur les forces de l'ordre, blessant l'un d'eux, mais il fut aussitôt abattu.

A la levée la pression était tombée, le peu les mouvements qui avaient troublé la nuit en Fransie avaient cessé. l'opération "Aube de Paix" était finie.


_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Aube de Paix"

Message par Syndicat des Travailleurs le 8/3/2012, 4:50 am

[i] La colère était grande dans les faubourgs de Lucéra et en province. La brutalité policière et les rafles avaient touché durement les grévistes. Le moral était bas, mais les ouvriers refusaient toujours de retourner au travail. En fait, toute la population semblait terrorisée. Qui serait le prochain à être arrêté?
avatar
Syndicat des Travailleurs
Speaker

Nombre de messages : 495
Date d'inscription : 06/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Aube de Paix"

Message par Eugène Duveyrier le 8/3/2012, 10:07 am

Plus tard dans la matinée un rapport sur l'opération arriva sur le bureau du gouverneur. Duveyrier qui avait très peu dormi cette nuit, l'attendais avec impatience.

Rapport de la Police Impériale sur l'opération "Aube de Paix"

Conformément aux directives de Son Excellence Eugène Victor Duveyrier, gouveneur de la province de Fransie, la Police Impériale a lancé une opération d’arrestations contre des éléments provocateurs du Parti Markiste interdit ou impliqués dans les récents troubles à l'ordre public.

Nous nous sommes basés sur les renseignements fournis par la Brigade Mobile Anti-Criminalité et Anti-Terroriste.

Trois milles agents de la Sureté Générale ont été mobilisés, ainsi que mille gendarmes, sur tout le territoire de la province.

Le 7 mars, à 2h00, l'opération "Aube de Paix" a commencé. Les forces de police ont reçu l'ordre d'encercler les quartiers ciblés puis de procéder aux arrestations en usant de précaution et de retenu afin de préserver la sécurité des civils.

Quatre-vingts-huit suspects ont résisté à leurs interpellations, ils ont néanmoins été maitrisés.

Treize suspects n'ont pas été trouvé à leurs domiciles au moment de l'intervention. Mais leur signalement à été donné à la Brigade Mobile Anti-Criminalité et Anti-Terroriste afin de les appréhender.

Au 21, impasse Choiseul au Faubourg Saint-Barthélemy, à Gentilly, au moment d'interpeller le dénommé Eudolphe Sturve, le suspect a tiré sur les policiers, blessant le brigadier Alceste Filsenbourg. Il a été abattu par les policiers. Sa mort a été attestée à 3h38.
Le brigadier blessé a reçu les premiers soins à Gentilly. En raison de la gravité de son état, il a été transféré à l'Hôpital de Lucéra.

A 3h55, après avoir interpellé le dénommé Valdemar Senloup à son domicile du 52 rue des Trois-Ermites, à Lucéra, des armes à feu et des explosifs ont été découvert chez lui. Nous le suspectons d’appartenir au Mouvement Révolutionnaire d'Arséna.
Nous l'avons expressément remis à la Brigade Mobile pour qu'elle procède à son interrogatoire.

Au final, nous avons interpellé trois-cent-soixante-trois suspects. Treize sont recherché, et un a été abattu.

Les suspects on étaient acheminés au Fort d'Aumale, au nord-est de Clermont, en raison de la surcharge carcérale.

Ils sont en attente d'être déférés au parquet

Cosme Hédouin
Commissaire Major de la Police Impériale en Fransie

Fait à Lucéra
Le 7 mars 1922

Duveyrier fut ravie par la lecture du rapport. Tout en restant dans la légalité (ou du moins très prêt de sa limite), il venait de rafler la fine fleur de la "racaille rouge" de Fransie.

L'idée d'incarcérer les suspects au fort d'Aumale était une suggestion du Commissaire Major, voyant la réticence de Duveyrier à voir proies incarcéré dans les endroits conventionnels. Ce vieux fort datant du XVIIIème siècle avait été "réaménagé" du temps du Commandeur pour accueillir des prisonniers politiques mais avant qu'il puisse remplir sa fonction le Commandeur fut défait et le fort laissé à l'abandon. Situé à la lisière de la forêt de Clermont, acculée à la montagne, relativement isolée des routes et des chemins ferrés, ancré dans le paysage, loin du tumulte des villes, le fort était la destination idéale pour garder au secret, pendant un temps, les suspects.
Duveyrier avait imaginé ce stratagème pour augmenter le désarroi et la peur dans les rangs de la contestation, faisant planer le doute sur le destin de ses meneurs. Mais aussi pour ne pas que les manifestants investissent les commissariat et les prisons. Cependant les directives étaient claires : Pas de mauvais traitements pour les détenus.

Mais ce qui le ravit surtout, ce fut le lien fait entre l'un des suspect et les terroristes de la MRA. C'était inespérée. Le fait qu'il y est un militant de la MRA parmi le lot des meneurs de la grève, non seulement était un véritable trophée de chasse pour le gouverneur et la police fransienne, mais surtout faisait planer le doute d'un lien entre les terroristes et les grévistes et par là apportait une caution à la politique sécuritaire et répressive d'Eugène.

Duveyrier envoya des copies du rapport au Palais de La Réunification et au Palais Brabant.
Ensuite il rejoint le QG de la Place de Lucéra pour féliciter le Commissaire Major Hédouin et rendre visite aux policiers blessés.

_________________
Eugène Victor Duveyrier, Vicomte de Prévost

Ministre des Affaires intérieures
Gouverneur de Fransie
Membre de l'Action Nationale
Ancien Journaliste du Petit Edoranais
avatar
Eugène Duveyrier
Orateur talentueux

Nombre de messages : 242
Age : 39
Localisation : Lucéra - Fransie
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération "Aube de Paix"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum