Derniers sujets
» Demande d'audience
Aujourd'hui à 12:10 am par Albert de Rougemont

» ALERTE MÉTÉROLOGIQUE EN OCÉAN DE MÉSOGÉE
Hier à 5:40 pm par Jomiaa

» Déclaration du Protecteur
Hier à 1:21 am par Charles de Hauteville

» Demande d'ordre
Hier à 12:18 am par Charles de Hauteville

» Météorologie
15/10/2018, 11:55 pm par Charles de Hauteville

» Menace de coup d'état
14/10/2018, 12:34 pm par Balthazar IV

» Les services de sécurité
14/10/2018, 12:24 am par Basile III

» Épidémie
13/10/2018, 11:46 pm par Basile III

» Salle du Trône
13/10/2018, 11:38 pm par Ottokar V

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Sultanat de Baghar, nous voilà

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 24/3/2012, 8:30 am

le dirigeable arriva dans le Sultanat de Baghar. Il s'était dirigé de nuit vers cette contrée afin d'être le plus discret possible.
Il se posa dans une clairière, près à réagir si jamais les habitants devaient se montrer hostiles.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 4/4/2012, 10:07 pm

Le dirigeable avait été repéré au petit matin par des bergers. Apeurés, les villageois donnèrent le signal à Abir, une ville à quelques farsakhs de la clairière.

La garnison de la ville se mit en marche tandis que l'information était transmise au Palais Sultanien.

Une centaine de soldats de la garnison d'Abir avaient surgit dans la clairière, les fusils braqués sur les expéditionnaires.
La tension était palpable. En raison des tensions perpétuelles avec la Persirakie et la Rabia la crainte d'une agression était omniprésente, bien que la technologie de ces étrangers, leurs habits et leur langage, étaient bien loin de tout ce qu'on avait connu jusqu'à maintenant.

Le chef de la troupe, reconnaissable aux dorures de son uniforme rouge et noir, sortit des rangs pour questionner les étrangers sur leurs intentions.


"Bismi al-Khalifa! 'Arrifu bi-nawayakum!"


Dernière édition par Saoudanie le 4/4/2012, 10:13 pm, édité 1 fois

_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 4/4/2012, 10:12 pm

Le chef de l'expédition s'avança pruidemment.
- Nous venons en mais. Nous venons du saint-Empire d'Edoran.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 4/4/2012, 10:53 pm

Le Muqaddem (lieutenant-colonel) était perplexe. Qu'était-ce donc cet Edoran? En plus la technologie du pays faisait que les communaucations était lente et on était toujours sans nouvelle de la capitale. Néanmoins le fait qu'il ne soit ni Persirakiens ni Rabians rassurait légèrement l'officier. Mais il restait prudent.

"Eloignez-vous de vos équipements et avancez en colonnes vers nous... Et les mains sur la tête."

_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 5/4/2012, 4:29 pm

les Edoranais ne répliquèrent pas et avancèrent comme il leur avait été demandé
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 6/4/2012, 2:40 am

On ordonna au étrangers de s’asseoir, entourés de soldats. D'autre soldats examinaient l'équipement de l'expédition avec émerveillement.

Quelque heures plus tard, un cavalier arriva et parla brièvement au Muqqadem. Celui-ci s'adressa aux Edoranais.


"Étrangers, nous avons ordre de vous conduire à notre cité. Et ne vous inquiétez pas pour vos équipements, ils seront sous bonne garde".

Sans attendre de réponse le Muqqadem donna ordre d'entamer la marche. Le singulier cortège commença une longue marche vers Abir, seule une dizaine de soldats était resté garder les affaires des expéditionnaires.

La nuit était tombée quand Abir fut atteinte. Les membres de l'expédition furent conduit à la Citadelle, qui servait aussi de prison, où ils devaient passer la nuit.

A la levée du jour l'expédition fut à nouveau déplacée. Mais cette fois le cadre beaucoup moins martial, malgré l'omniprésence des soldats.

Dans une belle demeure le gouverneur de la province les accueillit. Khayrat Pacha, richement habillé, assis sur un divan en bois précieux, agrainait son chapelet tout en s'adressant aux Edoranais.


"Etrangers, vous avez osez violez nos frontières! Vous êtes entrer comme des voleurs sur nos terres! Vos têtes seraient sur des piques à l'entrée de nos remparts si Sa Grandeur le Sultan, Lumière de Najah, nous vous avez pas pris en pitié et ne m'avez pas accrédité pour vous rencontrer. Alors qui êtes vous? D'ou venez-vous? Et pourquoi êtes-vous ici?"

avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 8/4/2012, 1:01 pm

Les hommes étaient effrayés.
- Nous sommes d'honnêtes commerçants. Nous venons de loin, de part delà les mers et les océans. Nous venons de l'Empire d'Edoran. Un Empire puissant qui souhaiterait établir des liens commerciaux et fraternels avec d'autres grandes puissances, comme la vôtre.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 9/4/2012, 3:15 am

Khayrat Pacha murmura quelques mots à l'oreille d'un homme en uniforme qui était debout à sa gauche. L'homme s'éclipsa. Puis le Pacha s'adressa à nouveau aux Edoranais.

"Si vos intentions sont honorables alors vous êtes les bienvenues et vous serez traités selon les traditions de l'hospitalité bagharite. Mais si vous êtes là pour voler et corrompre la terre alors vous devez savoir que le Sultanat est puissant..."

En effet, le Baghar pouvait se targuer de posséder avec la Jordonie la seule armée régulière digne de ce nom en Saoudanie. Et c'est grâce à cette armée permanente et disciplinée que le Sultanat tient plus ou moins en respect les Persirakiens et les Rabians. Mais cette même armée accusé tout de même prés d'un siècle de retard par rapport à l'Edoran.

"Mais Najah nous a enseigné de croire en la bonté de ses créatures... Alors vous serez logés dans cette demeure, des serviteurs seront mis à votre disposition et Bayram Afandi sera votre hôte, il veillera à ce que vous soyez à votre aise."

Un jeune homme, la trentaine passée, s'avança et s'inclina légérement.

"Je suis à votre entière disposition."

Le vieux Pacha se leva péniblement, s'aprêtant à partir, il lança à nouveaux au Edoranais.

"Dans deux jours vous aurez la visite des plus haut dignitaire du Califat, en attendant je vous laisse aux soin de Bayram Afandi."
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 9/4/2012, 11:44 am

Nous ne savons comment vous remercier votre... votre... heu... votre grandeur. Ne sachant pas tellement comment s'adresser au Pacha, il sortit le premier mot qui lui vint à l'esprit.
Les hommes étaient soulagés. Tout se passait mieux qu'en Rabia.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 10/4/2012, 7:54 am

Khayrat Pacha disparu sans relevé l'erreur du chef de l’expédition, car seul le Sultan-Calife pouvait prétendre à cette appellation.

Bayram Afandi pris tout de suite la relève. Il fit visiter la demeures aux hôtes, leur montra leurs chambres, la douiriya, les bains et même un salle de prière.

Le lendemain il leur offrit des vêtements pour qu'il puissent visiter la ville sans attirer l'attention des habitants. La visite incluait les différents souks, des jardins et des palmeraies.

Enfin le grand jour arriva. Des clameurs de la ville arrivait jusqu'à la demeure annonçant la venus des dignitaires. Mais la matinée passa sans que personne n'arrive. Bayram lâcha à ses hôtes.


"Ne vous inquiétez pas, ils arriveront aujourd'hui. Ils ont surement du s'arrêter pour faire la prière à la Grande Mosquée..."

Et effectivement en fin d'après-midi un cortège d'une vingtaine de personnes investirent la maison. Mais de leurs habits on pouvait deviner que deux entre eux étaient les plus importants.

Bayram murmura aux Edoranais.

"C'est le prince héritier l'Emir Aqtaï et le Grand-Vizir Hikmat Pacha. Et inclinez-vous quand vous saluez le prince"

le serviteur s'avança, s'inclina puis baisa l'épaule du prince. Devant le vizir il se contenta d'un geste de la main qui signifiait chez les bagharite que cette personne lui est supérieure, puis revint à sa place à reculons. Il jeta ensuite un regard aux Edoranais pour leur demander se s'exécuter.

Après la salutations, l'Emir Aqtaï prit place sur le divan, à côté de lui, le Grand-Vizir restait debout. Le prince, bel homme à la moustache fine et courbée s'adressa aux Edoranais.

"Ainsi donc il se trouve des terres par-delà la mer des ténèbres! Nos marins n'ont jamais pu la traverser, vous devez avoir des machines puissantes pour cela. D'ailleurs on nous a beaucoup parler de vos machines et de vos équipements, et on a vu cet engin grandiose que vous avez apporter vous... "

Le prince semblait très enthousiasmé. Il était connu pour être un homme éclairé, féru de sciences et d'art et qui entretenait un cercle de lettrés.

"Mais parlez nous de votre pays, Edoran... Qui est votre seigneur? Qu'elle fois professez-vous? Comment sont vos contrées et vos villes?"


_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 21/4/2012, 3:17 pm

Nous venons comme vous le savez maintenant du saint-Empire d'Edoran. Nous avons pour souverain le puissant et sage Charles III. La plupart de nos concitoyens sont de confession éthériste, ils croient en une divinité suprême Ether.
Pour ce qui est de nos villes et contrées, notre vaste empire en regroupe de nombreuses et de différentes. Notre capitale Allancia est une ville grandiose, à la pointe de nos technologies. Nous avons de nombreuses villes. Nous avons également des montagnes, des zones forestières, de vastes zones agricoles. L'Empire a également la protection de vassaux.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 21/4/2012, 6:09 pm

"Grandiose!"

Le prince semblait émerveillé.

"Nous sommes bien disposé pour établir des échanges diplomatiques, commerciaux et technologiques avec votre Empire. Nous en sommes sûr de tels échanges seront bénéfiques pour tous."

Le Grand-Vizir intervint sèchement.

"Ces échanges doivent être basé sur la cordialité et l'égalité. Nous n'acceptons aucune tutelle d’aucune nation qu'elle que soit sa puissance."

Hikmat Pacha semblait beaucoup moins bien disposé envers les Edoranais que l'Emir. Il se racontait dans la Cour que les deux hommes étaient en conflit. L'un prudent et conservateur et l'autre partisan du réforme de l'Etat. Ils se disputait le pouvoir du Calife qui, vieillissant et malade, leur avait délégué l'essentiel de ses prérogatives. On disait même que le Grand-Vizir voulait évincé le prince Aqtaï et le remplacer par le fils cadet du Sultan, Murat, âgé de 15 ans à peine.

Le prince héritier reprit.

"Cela va de soit. Nos relations doivent être basé sur la cordialité et l'égalité, n'est-ce pas?
Mais pour cela on pense envoyer une délégation en Edoran, afin d'en discuter avec votre seigneur et aussi voir vos contrées. Votre gouvernement serait disposé à nous accueillir?"

_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 22/4/2012, 12:04 pm

- Absolument. Nous ne sommes d'ailleurs pas ici pour envahir ou prendre possession de vos terres, nous sommes avant tout des commerçants et des explorateurs. Si nous avons la chance de rencontrer une puissance digne de notre saint-Empire telle que la vôtre, nous aurions tout à perdre en vous aliénant à nous.

Le commandant demanda à l'un de ses hommes de prévoir un message pour Edoran.
- Nous allons faire savoir à nos dirigeants que vous aimeriez les rencontrer. Pour cela nous aurions besoin d'avoir accès au matériel de notre ballon.
- Vous êtes certains que la liaison se fera correctement chef?
- Qui ne tente rien n'a rien. De toute façon nous télégraphierons à San Sebastian qui transmettra.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 28/4/2012, 7:56 pm

"Qu'à cela ne tienne."

D'un signe de la main, l'Emir appela un des ses serviteurs, il lui murmura quelque chose à l'oreille, suite à quoi le serviteur s'éclipsa.

"Des carrosses et une escorte seront mis à votre disposition pour vous conduire vers votre... ballon."

_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 28/4/2012, 9:27 pm

- Nous vous remercions.
Les hommes partirent escortés vers la clairière où le ballon les attendait, solidement gardé.
Un des convoyeurs héla un des gardes, lui parla dans une langue inconnue des voyageurs. L'homme s'en retourna vers le dirigeable et appela les autres qui s'éloignèrent.
- Vous pouvez aller chercher le matériel dont vous avez besoin, fit-il au chef du groupe, les autres restent.

Empédocle Sistémon, le chef de groupe alla dans le ballon et ressortit avec le matériel télégraphique.
-espérons que nous pourrons atteindre San Sebastian.
Il envoya le message et on attendit la réponse. Celle-ci se fit attendre 20 minutes.

Pas de soucis. Attendons accord d'Allancia.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 29/4/2012, 10:24 am

Un nouveau message arriva :
Message du Gouvernement,

faites savoir que visite acceptée et vivement attendue.

Bonne continuation

SS
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 29/4/2012, 10:26 am

Voilà donc le message de notre Pays. Empédocle se tourna vers celui qui semblait dirigé les hommes du Baghar. Nous pouvons rentrer, nous avons eu une réponse positive.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 30/4/2012, 2:59 am

Le commandant de l'escorte donna l'ordre de partir. Il fallait presser le pas car le prince héritier attendait.

La diligence avala les farsakhs à grande vitesse. A leur arrivée, un dîner présidé par l'Emir attendait les Edoranais.

Après le repas les pourparlers reprirent.


"Et bien avez-vous réussit à envoyer votre missive?"
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 3/5/2012, 9:51 pm

Absolument. Nous avons reçu une réponse positive. Nos dirigeants seraient ravis de vous recevoir en notre Saint-Empire. Être les hôtes de visiteurs de votre rang est chose peu courante en Edoran, la plupart de nos voisins étant pour le moins insignifiants.
Le commandant essayait de ne pas trop en rajouter malgré tout dans les caresses dans le sens du poil.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 3/5/2012, 10:20 pm

"Déjà?! Décidement votre technologie est impressionnante!"

L'Emir semblait flatté par le propos de l'Edoranais.

"Et bien nous serons tout aussi heureux de visiter votre grand Empire. Mais pour le transport nous aurons besoin de voyager à bord de votre ballon. Votre pays est inconnu à nos marins et nos navires n'ont jamais pu atteindre ses rivages comme vous le savez."

Mais avant tout nous devons entretenir de tout cela Sa Majesté notre père et réunir les membres de la délégation. Pour cela nous devons repartir pour la capitale et nous vous remettons au soin de nos serviteurs"


_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 9/5/2012, 6:27 pm

Bien bien.
Tout sera prêt pour que ce voyage vous soit le plus agréable possible, croyez nous. Nous nous plierons également à vos usages et à vos traditions à bord.
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 16/5/2012, 12:57 am

"Excellent."

Le Prince et le Grand Vizir s'en allèrent.

Une semaine plus tard le Prince revint acompagné d'un bon nombre de suiveurs et de courtisans. Son arrivée donna lieu au même cérémonial qu'à sa première visite.

Après les révérances, l'Emir Aqtaï s'adressa aux Edoranais.

"J'espère que votre séjour a été plaisant, car notre délégation et prête. Sa Majesté notre père a donné son approbation pour la visite à Edoran mais son état de santé ne lui permet pas le déplacement, c'est donc nous-même qui allons présider la délégation. Nous serions accompagné par quelques savants et artisans, des membres de la Cour et ainsi que par nos gardes personnels. Au total nous serions seize.
Quand vous pensez être prêt pour le voyage et combien de temps prendra t-il?"

_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 17/5/2012, 11:38 am

Nous serons prêts à partir dès demain. Le temps d'embarquer des vivres et d'aménager nos intérieurs pour vous accueillir au mieux. Le voyage devrait faire environ 6 ou 7 jours. Nous allons télégraphier à notre gouvernement afin que votre arrivée se fasse au mieux
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudania Cie le 18/5/2012, 7:05 pm

L'équipage avait aménagé le dirigeable de la Carnavon aerotransport pour accueillir les hôtes de marque dans un confort qui était digne d'eux
avatar
Saoudania Cie
Orateur

Nombre de messages : 138
Age : 43
Localisation : Saoudanie
Date d'inscription : 22/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Saoudanie le 22/5/2012, 1:31 am

La délégation bagharite était sur le départ. Une foule de courtisans, de militaires et de personnalités étaient venu souhaiter bon voyage à l'Emir et à ses accompagnateurs.
On s'entait tout de même un angoisse chez les Bagharites. Ce n'était pas moins que prince héritier du Califat et de la fine fleur des savants du pays qui s'embarquer vers une destination inconnue. La plupart dans la Cour déplorer la témérité du prince Aqtaï, le Calife lui-même n'était d'accord qu'à moitié. Mais le prince était bien décider à partir.

Après un dernier au revoir, l'Emir embarqua. C'était la première fois qu'il montait dans le dirigeable.


"Nous voilà dans les entrailles de cet machine grandiose! Tout ce métal est un peu frugal mais nous estimons vos efforts pour rendre ce lieu confortable... Nous sommes prêts pour le départ."

_________________
Les puissantes nations de Saoudanie
avatar
Saoudanie
orateur débutant

Nombre de messages : 81
Age : 118
Date d'inscription : 23/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sultanat de Baghar, nous voilà

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum