Connexion

Récupérer mon mot de passe


Réaction diplomatique scanthéloise au protocole de Gornograd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réaction diplomatique scanthéloise au protocole de Gornograd

Message par Diplomatie Scanthéloise le 30/8/2012, 3:18 pm

Dæpårtement Scånthæløis des Åffåires Ætrångæres
Åårøsiå, Cønfædæråtiøn de Scåntænøisie-Helvetiå
Le 29 åøût 2012

Cømmuniquæ du DSHÅE de lå Cønfædæråtiøn de Scåntænøisie-Helvetiå


Lå Cønfædæråtiøn de Scåntænøisie-Helvetiå prend nøte de ce nøuveåu Tråitæ de Påix signæ entre le Saint-Empire d'Edørån et le Grånd-Duchæ du Zøllernberg. Si la Cønfædæråtiøn åpplåudit lå ræsølution søuhåitånt une påix duråble entre ces deux puissånces et sur le Cøntinent Nørd, elle regrette næånmøins plusieurs pøints de ce Tråitæ.

Åinsi, lå Cønfædæråtiøn søuhåite principålement dænøncer les årticles 4 et 5 de ce tråitæ. Les territøires de l'Øuest-scånthæløis ne sønt, n'ønt jåmpåis ætæ, et ne døivent jåmåis ætre, un territøire zøllernøis. Åu nøm de quel(s) drøit(s), le Såint-Empire et le Grånd-Duchæ s'årrøgent-ils lå døminåtion sur certåins territøires du Cøntinent? Ces territøires sønt neutres. Ils åbritent des pøpulåtions løcåles qui ne sønt pås zøllernøises et qui ne l'ønt jåmåis ætæ. Le Zøllernberg n'å rien å fåire læ-bås.

Lå Cønfædæråtiøn regrette que søn pårtenåire et åmi ædørånnåis åit dønnæ søn feu vert sur ce texte bien que lå Cønfædæråtiøn cømprenne les råisøns de cet åccørd. Lå Cønfædæråtiøn est prøføndæment dæçue.

Lå cømmunåutæ Micrømøndiåle ne døit pås se låisser åbuser pår les prømesses åffichæes et døit, une føis de plus, møntrer søn dæsåccørd prøfønd åvec certåins påssåges de ce tråitæ. Cår demåin, tøus les territøires neutres pøurrønt ætre søumis å des ånnexiøns. L'Årchipel ne døit pås entrer dåns cette løgique.

Rien dåns l'histøire ne justifie ces åctes. Rien dåns l'åctuålitæ ne l'åutørise. Le Zøllernberg et Edørån ne døivent pås s'årrøger ce drøit. Il ne leur åppårtient pås.

Lå Cønfædæråtiøn cøntinuerå de se battre pøur les våleurs qu'elle dæfend : lå Påix, l'Æcøløgie, lå Neutrålitæ des Territøires, lå Prøtectiøn des Minøritæs Indæpendåntes, lå Cøllægialitæ des dæcisiøns. Elle resterå vigilånte et dænøncerå tøus les pøints, tråitæs, dispøsitiøns...cøntråires å ses våleurs.


Åu Nøm du Træs Hønøråble Søuveråin Peuple Scånthæløis,
Ulk Pinssøn, Chef du Dæpårtement Scånthæløis des Åffåires Ætrångæres
avatar
Diplomatie Scanthéloise
balbutieur

Nombre de messages : 37
Age : 16
Localisation : CSH
Date d'inscription : 03/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction diplomatique scanthéloise au protocole de Gornograd

Message par Eugénie de Sabrevoix le 31/8/2012, 12:43 am


Allancia, le 30 août 1922.
Saint-Empire d'Edoran
***
Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères



Je tiens à répondre personnellement à la déclaration de Son Excellence le Chef du Département Scanthélois des Affaires Etrangères concernant les réactions de la Confédération au Protocole de Gornograd.

Pour commencer, je voudrais remettre au premier plan les grandes avancées de ce traité. Parmi celles-ci, nous nous félicitons d'avoir participé sans heurts et dans la bonne entente générale à une rencontre diplomatique inédite entre le Grand-Duché, la Sainte-Russlavie et le Saint-Empire. Nous devons nous réjouir qu'un tel sommet ait pu s'organiser entre ces Empires montrés continuellement du doigt pour leur sois-disante incapacité à négocier.

Aussi, que dire de l'article 4 qui assure la neutralité de la Mer du Nord et exclu l'Armée Zollernoise du territoire du Nordenmark, sinon qu'il a pour but d'assurer un respect de ces territoires occupés par le Zollernberg.

L'article 6 est, quant à lui, une disposition qui doit interpeller toutes les nations qui le liront sur les implacations formidables qui en découle concernant la promotion et le maintien de la paix sur le Continent Nord et l'ensemble du micromonde. Il s'agit d'une disposition que nul autre pays n'a osé écrire et encore moins signer. Il fait à lui seul du Protocole polémique, un acte de paix sans précédent.

Cet article est en lui-même une étape fondatrice et historique d'un cheminement que les nations du Continent Nord ont entreprit vers la création d'une organisation qui leurs serait propre. Le Grand-Duché, la CSH, la Russlavie, le Belondor, Armara et Edoran peuvent être fier d'appartenir au Continent où les intiatives de paix sont si clairement exprimé.

Il est dommage qu'un membre du Continent Nord aussi éminent que la Confédération n'ai pas davantage reconnu ce prodigieux engagement de paix que le Grand-Duché signa à travers ce traité.

Bien sûr, je reconnais que les principes ancestraux de la CSH soit malmené par la reconnaissance de la suzerainté du Zollernberg sur le Nordenmark. Des élements doivent faire comprendre aux détracteurs de l'article 4 que ce dernier était indispensable en l'état.

En effet, le Saint-Empire occupe lui-même des territoires neutres et nous ne pouvons en aucun cas nous opposé de front à la suzerainté du Grand-Duché sur le Nordenmark. Lorsqu'une volonté forte d'émancipation des peuples neutres « occupés » sera formulé à la tribune de l'organisation gérant la carte de notre micromonde, nous sommes sûr que le Grand-Duché et le Saint-Empire sauront la soutenir.

La CSH a la bienveillance de ne pas s'ingérer sur ce point en Edoran, nous ne doutons pas que ce point de Gornograd ne sera pas son seul axe de communication lorsque l'on constate par ailleurs les avancées du traité.

Cet article est le fruit d'une véritable négociation car il est assortit de gardes-fous déjà sus-cités. Cette négociation fut nécessaire à la création de l'engagement de paix qui est le coeur de ce protocole, ainsi que pour éviter de graves mésententes ayant pu aboutir à une nouvelle guerre entre le Saint-Empire et le Grand-Duché.

Malgré nos différences et aspirations divergentes, le Zollernberg et Edoran ont permit ce traité sans précédent dans la création de la paix sur le Continent Nord et dans la très probable construction d'une unité entre ses nations. Il est évident qu'il y a eu et qu'il y aura encore des concessions à faire afin de poursuivre dans cette voie.


Monsieur le Comte Klaus Störtebeker de Sabrevoix,
Vice-Chancelier du Saint-Empire,
Ministre des Affaires Etrangères.




_________________
Eugénie de Sabrevoix
née Eugénie Magdalena Adeline Anastazia Joséphine Störtebeker de Sabrevoix
Princesse de Palogne

Ministre de l'Economie
Député libérale d'Allancia-Centre
Présidente par intérim de l'Action Libérale

Présidente de la Compagnie Sabrevoix

avatar
Eugénie de Sabrevoix
Orateur incontesté

Nombre de messages : 3835
Age : 27
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum