Connexion

Récupérer mon mot de passe


Mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mariage

Message par Philippe Ier le 20/4/2014, 2:19 pm

Baron de Lezingham a écrit:C'était le mariage du siècle à n'en pas douter. Le Baron de Lezingham avait été nommé à la charge de Chambellan, pour la troisième fois de sa carrière de serviteur de la Couronne, un peu prématurément il faut l'avoué, la mort du Prince Hanz, puis celle du maître des cérémonies, le vieux comte Colonna-Walewzki, dont le cœur n'avait pas supporté le fardeau de la préparation d'un mariage princier d'une telle importance. C'était le mariage du siècle, la presse people comme politique en témoignait. Les enfants aînés des deux premières monarchies du micromonde convolait en juste noce. L'alliance d'Edoran et de Zollernberg se forgeait dans les liens matrimoniaux. Plus sûrement que les armes, ils assuraient la paix et la stabilité. Le Grand-duc n'aurait pu trouver meilleur parti pour le Kronprinz et de mémoire de courtisan, on ne se souvenait d'avoir accueillit un meilleur parti pour un Kronprinz. Le dernier mariage en date d'un héritier de la Couronne était celui du Kronprinz François-Joseph, futur François-Joseph III, avec Alicée de Miletine, cousine - et non fille - de l'Empereur de Persis.

Les Wilhelstaufenois, rejoint par des délégations de villageois et de bourgeois de tous le Zollernberg était fébrile. La monarchie déployait son faste, ses carosses d'apparat, ses grands uniformes, et ses parades militaires, pour l'accueil du meilleur allié du Grand-duché. L'Empereur d'Edoran, bientôt beau-père du Kronprinz, avait reçu toutes les marques de respect du à son rang de majesté impériale, accueilli dès l'aérodrome par le Chambellan Lezingham, un détachement de la Garde Pruzzienne, commandé par le Major-Général Duc de Wasserland, écuyer du Grand-duc. Au dîner d'Etat, qui avait eu lieu la veille, au cours duquel la Princesse Marie-Constance avait pu découvrir le visage de son futur époux, le Kronprinz, l'Empereur Philippe Ier avait reçu des mains du Grand-duc, "son cousin", ainsi qu'on se nommait entre monarque, les insignes de Grand-cordon de l'Ordre de la Couronne, plus haute des distinctions zollernoises après l'ordre de la Sainte-Trinité réservé aux seules zorthodoxes.

La nuit avait été courte pour le Chambellan. Au matin il était à la manœuvre, en maître des cérémonies, commandant les troupes de domestiques et d'officiers de la Maison du Grand-duc. La première épreuve de la mâtinée était la messe de mariage qui aurait lieu en la cathédrale Saint-Joseph, en présence de plusieurs princes et dignitaires étrangers, on comptait des dizaines d'Altesse et de Majesté, qu'il fallait placé selon leur ordre de préséance, tout en ménageant les susceptibilités de chacun. Fort heureusement le Prince Hanz, avait tout bien réglé avant sa mort. Alors que la cathédrale se remplissait de têtes couronnées, le Chambellan surveillait l'arrivée du Kronprinz.


_________________
Sa Majesté Impériale Philippe Ier
Empereur d'Edoran
    Roi de Chiron et de Fransie
Protecteur des deux Royaumes, Protecteur de l'Église Éthériste, Protecteur du Peuple edoranais
 Duc de Confolens et de Lucéra, Duc de Barcedrid



Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Odre du Mérite Fransien
de l'Ordre du Mérite Chironnais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'or (Laurasie)


avatar
Philippe Ier
Tribun

Nombre de messages : 1879
Age : 39
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Philippe Ier le 20/4/2014, 2:21 pm

S.A.R. le Kronprinz a écrit:L'escorte du Kronprinz avait traversé le chemin qui reliait le Palais Cobourg à la cathédrale Saint-Joseph, haut lieu des cérémonies de la monarchie, sous les vivats de la foule agitant dans les rues pavoisées aux couleurs d'Edoran et du Zollernberg, leurs petits drapeaux bleus et rouges au couleur de la dynastie et du Zollernberg. L'œil averti pouvait également apercevoir des drapeaux étrangers, édoranais bien sûr, mais aussi maurésiens, angmariens, persiens, locquetiens, craussauersteinois, ou encore laufenbourgeois. C'était en effet, l'héritier de tous ces royaumes qui se mariait aujourd'hui. Arrivé à la cathédrale Saint-Joseph, le Kronprinz, tout nouveau duc de Carrignan en Edoran à l'occasion de son mariage, revêtu de son uniforme de colonel des cuirassiers, arborant sur sa poitrine l'écharpe et la plaque de Grand-cordon de l'Ordre de l'Empire dont il était le titulaire depuis l'âge de ses dix-neuf ans, fut accueilli par le Chambellan Smith et le Major-Général Duc de Wasserland qui assurait le commandement des troupes de la Maison grand-ducale en l'absence de colonel-général de la Garde-Pruzzienne.

Lorsqu'il pénétra dans la cathédrale, le poids des voûtes séculaires sembla s'abattre sur lui. Ils sentaient les regards de ce que le Zollernberg et ses alliés, comptent de princes, de ducs et autres nobles titrés, jaugeait l'Héritier qui avançait d'un pas timide vers l'autel et dans le monde. Le Premier Ministre Baron de Finkelstein avait l'air satisfait. Il avait lui même suggéré le mariage au Grand-duc. Le prince Victor-August assumait ce jour à la face du micromonde un destin qui ne lui appartenait pas. Il se mariait par devoir à une épouse qu'il n'aimait. Tout juste l'avait-il rencontré quelques temps hier. "Mariez vous d'abord, aimez ensuite" lui avait enjoint le vieux Felgenheim. C'est d'ailleurs auprès du vieux comte Zabrückois qu'il trouva, en ce jour, le seul regard de réconfort de toute l'assistance. Il était loin le temps des cadets de Zandhurst se disait-il, il fallait désormais assumer son rang. Le Kronprinz pouvait également comptait en ce jour où il enterrait sa jeunesse sur l'amitié du capitaine-duc de Lichtenberg qui serait son témoin. Perzeval de Lichtenberg, issu de la famille ducale crassauersteinoise du même nom, avait été le meilleur de ses camarades de promotion à Zandhuzrt. Il servait désormais dans la Garde de Monseigneur l'Archiduc, affecté au service d'honneur du Grand-duc, Archiduc de Zabrück-Crassauerstein, lorsqu'il résidait à Kroenenberg. Le beau capitaine blond aux yeux bleus savait être séducteur. Il devait certainement ce physique à son ascendance palonaise connue et sue de tous. En effet, il rappelait à qui voulait l'entendre que sa grand-mère était royaliste... pour le Roi de Palogne. C'est d'ailleurs pour un Palonais que l'avait pris pour la première fois la princesse Royale, tant ses mœurs étaient parfois étranges. Les dames de la Cour observait avec envie ce bel apollon, archétype de l'idéal masculin en grand uniforme. Lui n'avait d'yeux que pour la Princesse Royale, qui elle espérait un autre prince charmant.

L'heure approchait le Kronprinz allait se marier. Des trompettes annoncèrent l'arrivée du cortège grand-ducal.



_________________
Sa Majesté Impériale Philippe Ier
Empereur d'Edoran
    Roi de Chiron et de Fransie
Protecteur des deux Royaumes, Protecteur de l'Église Éthériste, Protecteur du Peuple edoranais
 Duc de Confolens et de Lucéra, Duc de Barcedrid



Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Odre du Mérite Fransien
de l'Ordre du Mérite Chironnais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'or (Laurasie)


avatar
Philippe Ier
Tribun

Nombre de messages : 1879
Age : 39
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Philippe Ier le 20/4/2014, 2:22 pm

Edorel Gatline a écrit:Edorel n'avait, normalement, plus aucun soucis à se faire au niveau de la sécurité. Les ZZZ avaient déployés les grands moyens. Hommes en civils dans la foule, znipers sur les toits, chaque véhicule de chaque cortège avait été fouillé et retourné pour détecter toutes traces d'explosifs et chaque chauffeurs et laquais était un agent des ZZZ prêt à intervenir au plus près des VIPs pour les protéger. Deux des servants de messe au plus près des officiants étaient également des agents. Quand il s'agit d'un mariage du siècle avec près d'une quinzaine de chefs d'états et de maisons princières, il fallait mettre les bouchées doubles.

La présence éventuelle du président krasslandais l'embêtait cependant. Il avait chapardé au chambellan la fiche récapitulant le placement de chaque invité et l'avait réarrangé Il avait fait en sorte que le krasslandais soit placé aussi loin que possible du baron de Fikelstein, autant que celui-ci avait été placé aussi loin que possible du comte de Castelmore. Toutes frictions dues à un récent scandale politique étaient à éviter, bien qu'il doutait que Bössemann vienne à ce mariage. Preuve du sens de la discrétion du directeur des ZZZ, il avait remis la fiche là ou elle était et Lezingham, tout frais chambellan n'avait rien remarqué du subterfuge. Ceci fait il regagna le PC des ZZZ, sorte de véhicule de transport garé à l'arrière de la cathédrale dont l'intérieur était bardé d'un poste de radio d'ou l'on envoyé à chaque équipe les consignes, ainsi qu'un tas de machine breveté ZZZ dont le fonctionnement restait un mystère pour Gatline. Son uniforme l'attendait, de directeur des ZZZ il passait Feld-Maréchal.

_________________
Sa Majesté Impériale Philippe Ier
Empereur d'Edoran
    Roi de Chiron et de Fransie
Protecteur des deux Royaumes, Protecteur de l'Église Éthériste, Protecteur du Peuple edoranais
 Duc de Confolens et de Lucéra, Duc de Barcedrid



Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Odre du Mérite Fransien
de l'Ordre du Mérite Chironnais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'or (Laurasie)


avatar
Philippe Ier
Tribun

Nombre de messages : 1879
Age : 39
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Philippe Ier le 20/4/2014, 2:23 pm

Prince Zabrücksi a écrit:
Le Prince Zabrücksi, comme toute l'assistance, jaugea du regard le Kronprinz qui s'avançait vers sa promise. Quel Grand-Duc ferait-il ? Franz vit également le Comte de Castelmore, et il fronça les sourcils. Il n'aimait pas du tout cet homme. Un peu parce qu'il était whig, un peu parce qu'il était mercenaire, un peu parce qu'il était païen, un peu parce qu'il ne tenait pas son rang d'aristocrate, et un peu parce qu'il se présentait à l'étranger comme plus malin que les Zollernois, qu'il dépeignait comme bellicistes, et impulsifs.
Franz n'avait pas non plus compris pourquoi Gatline avait refusé son offre gracieuse au sein de son ministère. Il avait offert un pont en or à cet homme-là qui l'avait refusé. C'était peut-être aussi bien ainsi. Le Prince se souvint avec quelle hypocrisie il avait du faire mine de trouver brillante l'idée de Gatline d'autoriser les Krasslandais à piller les richesses du sous-sol zollernois. Comme si on leur devait quelque chose !

Non sans cynisme, il lui demanda:


- Monsieur le Comte, vous êtes sur d'avoir été invité ? Peut-être êtes-vous perdu ?

_________________
Sa Majesté Impériale Philippe Ier
Empereur d'Edoran
    Roi de Chiron et de Fransie
Protecteur des deux Royaumes, Protecteur de l'Église Éthériste, Protecteur du Peuple edoranais
 Duc de Confolens et de Lucéra, Duc de Barcedrid



Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Odre du Mérite Fransien
de l'Ordre du Mérite Chironnais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance
Grand-Cordon de l'Ordre du Griffon d'or (Laurasie)


avatar
Philippe Ier
Tribun

Nombre de messages : 1879
Age : 39
Date d'inscription : 21/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Philibert Carnavon le 21/4/2014, 5:21 am

Philippe Ier a écrit:L'importante délégation édoranaise était présente. On notait évidemment l'absence du Feld-Maréchal, plongé dans le coma et dont les jours semblaient comptés mais les festivités du mariage laissait cette pénible nouvelle loin du Zollernberg.
Toute la famille impériale était présente pour le mariage de la fille aînée du couple impériale avec le Kronprinz.
De ce mariage, les Edoranais attendait beaucoup, et surtout une union plus forte entre les deux grandes monarchies du Nord.
Parmi la délégation, il y avait les principaux représentants des forces politiques, les gouverneurs, etc... On reconnaissait aussi le Prince de Saint-Junien, l'inamovible Philibert Carnavon, ancien chancelier, ancien MAE, ancien président de la Diète et même éphémère président de la République édoranaise après le renversement de la tyrannie du Régent. Dans l'assemblée il avait reconnu une vieille connaissance, Upomavick Affmaplopdür, Comte de l'Empire, Lieutenant-Représentant de la Couronne en Maurésie.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Philibert Carnavon le 21/4/2014, 5:21 am

Edorel Gatline a écrit:Tandis que tout le beau monde commençait à prendre place, Gatline n'avait oublié qu'une seul chose : qu'il était placé à quelques pas seulement du prince Zabrucksï.

Et merde.

Edorel fit mine de ne pas l'avoir remarqué sur le coup, se tournant vers Scarmyglyone, son fidèle valet/zide-kick/porte-flingue, il lui demanda par signes si rien ne péchait au niveau de la sécurité, il lui répondit par l'affirmative. Mais à peine Edorel se retourna qu'il avait le Prince en face de lui. Il manqua de peu de sursauter et le prince avait un petit sourire en coin qui laissa supposer à Edorel qu'il allait l'ennuyer. Il le laissa parler avant de répondre.

Et toi tu t'es vue ? On dirait que tu t'est chopés un herpès buccale à sentir ton haleine.


-Monsieur le Prince, quel surprise. Eh bien oui, je compte parmi les invités. Pourquoi le premier soldat du Zollernberg ne serait pas invité à cette heureux évènement ? Peut-être avait vous lus la liste des invités en diagonale pour ne pas m'y voir inscrit.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Philibert Carnavon le 21/4/2014, 5:22 am

Louis Ier a écrit:Le carrosse grand-ducale était désormais sur le parvis de l'Eglise, entourée de l'escorte des Gardes du Corps qui le protégeait. Le Grand-duc ne pu s'extraire de l'hippomobile, là même ou le Lanze-caporal Hanz était mort vingt-cinq ans plus tôt, qu'avec lourdeur. Les valets ne se risquaient plus à l'exercice, l'on avait fait mander quelques colosses de la Garde-Pruzzienne pour cela. La foule acclamait son souverain. Le parieurs avaient attendus sa tenue. C'est dans son uniforme blanc de Feld-Maréchal, au parements écarlates, qu'il apparut à la foule, arborant l'écharpe bleue roi de la Sainte-Trinité et les plaques des distinctions zollernoises dont il était le grand-maître, ceignant autour de son large cou, afin d'honorer son invité, les insignes de commandeur de l'ordre de l'aigle d'argent dont il était le titulaire. Bien que diminué par la vieillesse, son physique transformé par des années d'excès alimentaires en tous genre, Louis était aimé de ses sujets qui en appréciait la bonhommie et le caractère affable. Tous voyait en lui le grand-père du peuple, qui préservait de sa figure tutélaires, les Zollernois des fléaux de ce monde. Son physique même rassurait. Il était une ode à l'abondance alimentaire dans le Grand-duché. Homme du monde, il tendit sa main gantée à la Grande-duchesse afin qu'elle descende de l'attelage. Elle avait vieilli mais l'âge n'avait pas altéré sa beauté. La princesse s'était fait aimer de ses sujets qui savaient lui rendre grâce de l'attention qu'elle portait à son époux.

Une fois accueilli par le Chambellan en grande tenue, et le Duc de Wasserland en uniforme, le couple s'avança sur le tapis rouge, reçu par le Carzinal Pikkendorff en personne à l'intérieur de la cathédrale. Après avoir salué les prélats présents, il parvint jusqu'à sa place, à la droite de l'autel. Désormais l'assemblée attendait fébrile l'arrivée de la mariée.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mariage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum