Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les suites de l'affaire Flambin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les suites de l'affaire Flambin

Message par Philibert Carnavon le 27/7/2016, 8:57 am

La jeune Bénédicte Flambin, seule rescapée du massacre de Port-aux-Edoranais, avait été recueillie par une vieille tante de sa mère. Celle-ci vivait à Bonne-Espérance et dans ce lieu de calme de de chaleur, la jeune femme semblait se remettre du terrible drame qui avait frappé sa famille : ses parents retrouvés morts, baignant dans leur sang, les corps criblés de balles.
L'enquête menée par le commissaire Krompire et le juge Pontien avait conclu à la culpabilité de nationalistes aïnoutes, bien que les preuves fussent absentes... mais les coupables étaient tout désignés, des sauvages, des barbares du nord, des criminels de par leur nature même. Ils n'étaient même pas éthéristes. Ils furent donc pendu après un procès plus que bâclé.
Mais un jeune inspecteur, Gabriel Macé, avait décidé de ne pas croire à cette version officielle. Profitant de ces congés, il avait quitté Port-aux-Edoranais, la cité du grand nord édoranais, aux mains du trust Carnavon.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sachant l'aversion du député de Bordeleau pour la peine de mort, il lui avait écrit. Philibert avait évidemment écrit dès l'annonce du jugement afin de demander la grâce pour les Aïnoutes, mais son courrier était resté lettre morte. La grâce, étant donné la campagne de presse nationale demandant la peine de mort pour les accusés (pour ne pas dire les déjà condamnés), aurait été très mal vécue par le pays. L'Empereur n'avait même pas pris la peine de répondre à Philibert. Celui-ci, Pair et Prince d'Empire, avait presque vécu cela comme un affront.
Il avait décidé de se battre une fois de plus contre cette peine de mort. Et le courrier de Gabriel Macé lui avait donné une sorte de bras armé pour son combat. Il allait le soutenir dans cette enquête qu'il voulait mener à nouveau.
En arrivant à Port-Royal, le jeune homme relut la lettre de Philibert Carnavon.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Bordeleau,

Cher ami,

j'espère que depuis notre rencontre je puis vous appeler mon ami. J'ai l'impression de me retrouver en vous. Jeune homme plein de fougue, mû par les valeurs et par la défense de celles-ci.
Comme je vous l'ai dit de vive voix vous avez carte blanche et crédit illimité pour votre enquête. Vous pourrez loger dans l'hôtel particulier de ma fille Victoire, elle a donné les instructions nécessaires pour que vous puissiez en faire votre pied à terre.

Soyez assuré de mon soutien inconditionnel,

Philibert Carnavon.


Descendu du bateau, le jeune inspecteur en vacances se dirigea vers le centre ville où se trouvait l'hôtel particulier de Victoire Carnavon.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les suites de l'affaire Flambin

Message par Victoire Carnavon le 5/8/2016, 1:55 am

le jeune inspecteur fut reçu à l'hôtel particulier de Victoire. Bien qu'elle fut absente, des instructions avaient été laissés afin qu'il fût accueilli correctement durant son séjour.
avatar
Victoire Carnavon
Speaker

Nombre de messages : 573
Age : 31
Localisation : Allancia
Date d'inscription : 24/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les suites de l'affaire Flambin

Message par Philibert Carnavon le 16/8/2016, 3:04 pm

L'inspecteur Macé avait finalement pu rencontrer la jeune fille. Tout avait été fait pour que cette rencontre ne se produise jamais. Grâce à l’entregent de Philibert Carnavon la jeune fille fut accessible au jeune commissaire. Celle-ci refusait de parler. Malgré toute l'insistance du commissaire. Elle lui cachait quelque chose, il en était persuadé, mais il ne pouvait rien faire. Elle restait désespérément muette.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les suites de l'affaire Flambin

Message par Philibert Carnavon le 5/9/2016, 3:14 pm

Les discussions s'étaient poursuivies longtemps, jour après jour il venait afin de rendre sa confiance à la jeune fille. Il savait qu'elle lui cachait quelque chose. Elle devait parler. La mort des Aïnoutes l'avaient bouleversée.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les suites de l'affaire Flambin

Message par Philibert Carnavon le 5/9/2016, 3:21 pm

N'espérant plus d'autres informations, l'inspecteur Macé allait devoir retourner à Port-aux-Edoranais. Alors qu'il avait remis son chapeau et salué la jeune femme, lorsqu'elle comprit qu'il ne reviendrait plus du tout, elle dit : c'est moi... c'est moi qui les ai tués.
Macé n'en revint pas. S'il se doutait bien de l'innocence des Aïnoutes, il n'imaginait tout de même pas ça.
- Mais que s'est-il passé? Pourquoi?
- Mon père était un monstre et ma mère ne faisait rien. "Le père de famille est le seul maître en sa maison" disait-elle. Ce soir-là lorsqu'il est venu dans ma chambre, je me suis enfuie. J'ai couru vers la cuisine, je savais que je trouverais de quoi me défendre. Ma mère était là. Mon père avait son ceinturon en main, je savais qu'il allait me faire payer très cher ce que j'avais fait... Elle pleurait. Et je ne me souviens plus... mais c'est bien moi qui les ai tués. Je n'en pouvais plus, c'était affreux. Et puis ces hommes sont morts, ils étaient innocents. Les pauvres... C'est par ma seule faute s'ils sont morts. Ma seule faute.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les suites de l'affaire Flambin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum