Connexion

Récupérer mon mot de passe


Une terre en vue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 17/1/2007, 8:11 am

La faim rongeait les équipages de la galère de guerre Trasus et du navire de transport Aphtonos tandis que la soif étreignait la gorge des marins. Cela faisait des semaines qu'ils n'avaient pas abordé de terre qui ne leur soit hostile, des semaines qu'ils n'avaient pu se procurer vivres et eau.

L'étendard de la satrapie d'Ioniapersis flottait à la poupe des deux navires tandis que les rames actionnées par les systèmes électriques des navires les propulsaient sur les eaux calmes de l'océan.

Agesilaos Archais, le navarque commandant la flottille, était un apatride et un vestige d'une époque résolue. Quoi qu'il ne soit guère âgé, 37 ans seulement, son visage portait les traces de rudes épreuves. Cousin d'Altheas Archais, le grand Satrape d'Ioniapersis, il avait été envoyé par ce dernier dans les colonies persiennes dans le cadre d'une mission secrète. A son retour à Hyélé il avait découvert sa patrie ravagée par un énorme tremblement de terre. Sa ville était détruite, comme l'étaient la plupart des villes de l'Empire. La plupart des habitants étaient morts, Miletine était détruite et des bandes armées ravageaient les territoires. Des rares survivants il apprit que l'Empire avait disparu dans la catastrophe qui avait ravagé l'ensemble des satrapies historiques et que l'Empereur, ce traitre zorthodoxe, avait décidé de s'installer dans les provinces angmariennes et de se proclamer Roi d'Angmar, abandonnant toute prétention sur le trône de Persis.

Remontant le Poseiditokos jusqu'à la vieille capitale satrapique de Miletine il y avait mené une expédition jusqu'au sanctuaire d'Athénis. Là, guidé par un prêtre de la déesse, il avait sauvé les ouvrages et les objets les plus précieux du sanctuaire avant de mettre les voiles vers Lacedemone, dans les colonies. Là, de nuit et en cachette, il était retourné à l'endroit où, quelques semaines plus tôt, il avait caché plusieurs caisses d'or et de pierres précieuses qu'Altheas Archais lui avait ordonné de cacher là au cas ou sa guerre civile avec l'Empereur tournerait à son désavantage.

De là ils avaient fait voile vers une destination inconnue. Avec 90 personnes à bord dont le vieux prêtre Hagios il s'était confié aux Dieux, convaincu que la destruction de la Persis était une punition divine pour avoir permis à la Zorthodoxie de s'implanter en Persis et une manière aussi de soustraire ces terres sacrées de l'influence néfaste des divinités zorthodoxes.

Depuis ils naviguaient, propulsés par l'inépuisable énergie électrique qui actionnait les rames de leurs navires.

Agesilaos était dans sa cabine lorsqu'un marin vint le trouver pour lui annoncer qu'une terre et un port étaient en vue...

Immédiatement Agesilaos ordonna à l'Aphtonos de jeter l'ancre tandis que la Trasus irait en reconnaissance...

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 17/1/2007, 8:17 am

Alors que la Trasus approchait du port une canonnière en sortit pour l'intercepter. Arrivée a portée de voix elle ordonna au navire ioniapersien de stopper ses machines et de laisser une équipe monter a bord. Sur un ordre d'Agesilaos cela fut fait. La canonnière mit un canot à l'eau a bord duquel montèrent 10 hommes qui souquèrent ferme pour rejoindre l'imposante galère. Une fois à bord l'officier commandant le détachement salua Agesilaos, qui avait revêtu un uniforme de parade de la garde Ioniapersienne. Immédiatement Agesilaos l'invitat dans sa cabine et lui demandat où il était. L'officier de la canonnière, interloqué, lui répondit qu'il était à Lucera, port du Royaume de Fransie, part du St Empire d'Edoran. Entendant ces mots Agesilaos fondit en larmes, à la stupeur de l'officier.

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Louis de Freshville le 17/1/2007, 8:31 am

La rumeur se faisait de plus en plus persistante dans les couloirs du Département de la Marine : un navire arborant pavillon Persien avait été vu et même intercepté, à Lucéra. Un officier Impérial serait en ce moment même sur le navire, à tenter d'y comprendre quelque chose.

Et bientôt, de par le phénomène du bouche à oreille, amplifié par l'extraordinaire activité qui régnait ce jour là au Ministère des Armées, de par la préparation de la guerre, on parlait de toute une phlotte Persienne qui aurait accostée à Lucéra, le matin même, commandée par un puissant et grand homme dont on ne savait pas vraiment quelles étaient les intentions. Un Secrétaire du Ministère, aux oreilles duquel la rumeur arriva, jugea bon d'en avertir le Ministre des Armées, le Prince de Freshville. Celui-ci, curieux de nature et grand voyageur, avait moult fois entendu parler de la Persis, glorieux Empire aujourd'hui disparu. Il s'y était même rendu, à l'occasion d'un voyage en Angmar. Mais...ces terres étaient brulées. Dévastées. On comprendra donc combien le jeune Prince avait été surpris. Il décida de s'y rendre lui même, afin d'éclaircir la situation militaire là-bas, mais surtout pour voir de ses propres yeux une galère Persienne, véritable, habitée de Persiens, véritables.

_________________
Louis-Gabriel de Corvin Bouan de Malenfort de Clermont

Prince de Freshville & Pair
Marquis de Chantrezac
avatar
Louis de Freshville
Beau Parleur

Nombre de messages : 1006
Age : 125
Date d'inscription : 26/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 17/1/2007, 8:40 am

A bord de la Trasus Agesilaos avait commencé à donner une série d'ordres à ses troupes dés le départ de l'officier edoran. Une équipe se mit a nettoyer le pont tandis que d'autres revêtaient l'armure du corps des hoplites d'Ioniapersis, polie pour l'occasion. Edoran avait été une alliée de la Persis du temps du grand Empereur Bryaxis Hecatée Pallasalexandride, le restaurateur de l'Empire et son défenseur face aux barbares de Karkor, bien des années plus tôt. Aussi Agesilaos avait-il bon espoir de pouvoir se ravitailler et faire eau dans le port de Lucera, voir même d'y faire relâche plus longtemps. Mais pour ce faire il devait faire bonne impression et essayer de convaincre les autorités.

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Louis de Freshville le 17/1/2007, 10:10 am

Sur le trajet Allancia-Lucéra, le Prince de Freshville avait continué à signer des papiers, encore des papiers, toujours des papiers ! Satanée mobilisation générale, satanée guerre : il allait avoir du travail ! Car il n'était pas un lâche, et il allait mener les Troupes Impériales au combat. En attendant, il fallait s'occuper de tout : tout ce qui était épargné à l'Etat-Major, qui ne gérait que tout ce qui était du domaine de la stratégie, bien que sous la supervision du Ministre, il en écopait. Mais il aimait ce métier, et il le faisait pour Edoran, avec beaucoup de compétence.

Il arriva aux alentours de 15h15 dans le Port de Lucéra, et put admirer les Navires de Guerres Persiens : ainsi on ne lui avait pas menti...Il envoya le Capitaine Vaudemont, son officier d'ordonnance, avertir le Navarque Persien de son arrivée imminente à leur bord.

_________________
Louis-Gabriel de Corvin Bouan de Malenfort de Clermont

Prince de Freshville & Pair
Marquis de Chantrezac
avatar
Louis de Freshville
Beau Parleur

Nombre de messages : 1006
Age : 125
Date d'inscription : 26/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 17/1/2007, 10:37 am

La Trasus avait jeté l'ancre à proximité de l'entrée du port, à une position lui offrant une bonne vue sur ce qui se passait à l'intérieur de ce dernier. L'arrivée d'un convoi militaire n'avait pas échappé aux vigies de garde qui annoncèrent immédiatement au navarque l'arrivée d'une canonnière, sans doute porteuse d'un message.

En effet à son bord se trouvait un officier de l'armée de terre edorane, un certain capitaine Vaudemont, qui venait demander la permission de monter à bord pour le ministre de la Défense. Evidemment l'autorisation fut donnée et une fois le capitaine remonté à bord de son navire ordre fut donné aux hoplites de former les rangs pour accueillir le prestigieux invité dés qu'il arriverait à bord.

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Louis de Freshville le 17/1/2007, 2:20 pm

Escorté de quelques membres de la Garde Impériale, le Ministre des Armées, l'illustre Prince de Freshville, descendit devant la passerelle du Navire de sa magnifique voiture. Confiant, le Prince ordonna aux soldats de ne pas le suivre ; ces Persiens venaient ici avec de bonnes intentions, il en était sur. Il gravit alors avec beaucoup de dignité et de solennité la passerelle qui menait au pont du navire. Les Hopplites Persiens se mirent immédiatement au Garde-à-vous, formant une impressionante haie d'honneur, tandis que le Ministre se dirigeait vers le commandant du navire, le prestigieux Navarque, qui l'attendait au bout. Arrivant, il fit une révérence que le lui rendit immédiatement Agesilaos Archais, son hôte sur ce navire.

"Navarque, je me vois fort honoré de vous rencontrer..." commença le Prince

_________________
Louis-Gabriel de Corvin Bouan de Malenfort de Clermont

Prince de Freshville & Pair
Marquis de Chantrezac
avatar
Louis de Freshville
Beau Parleur

Nombre de messages : 1006
Age : 125
Date d'inscription : 26/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 17/1/2007, 2:35 pm

Le navarque conduisit son hôte dans sa cabine ou un homme d'équipage leur servit un verre de l'une des dernières bouteilles de vin de Thalassapersis, sans doute l'une des dernières existant dans tout le Micromonde, encore un souvenir de la lointaine Persis...

S'excusant de ne pouvoir lui offrir à manger, Agesilaos expliqua au ministre sa situation désespérée et les problèmes qu'il rencontrait pour nourrir ses gens. Le ministre l'écoutait avec attention avant de demander si il pouvait visiter le navire, ce qu'Agesilaos accepta. Ensembles ils visitèrent le navire, notamment son compartiment moteur, qui produisait l'électricité nécessaire à la propulsion, et l'un des ponts de canons de la galère, qui impressionna grandement le ministre. Celui-ci, qui connaissait bien les navires d'Edoran, notait que la galère persienne était en avance technologique sur la flotte de sa patrie et que tout navire qui l'affronterait aurait du mal à la vaincre.

Ils retournèrent ensuite dans la cabine du Navarque et Agesilaos demanda alors l'autorisation de faire relâche dans le port et de reconstituer ses stocks de vivres et d'eau, ce que le ministre autorisa immédiatement.

Le persien s'enquit alors de la situation d'Edoran et apprit que le pays était en guerre contre un ennemi puissant dont la flotte représentait une menace pour Edoran, surtout si elle parvenait à interrompre le flot de ressources en provenance des colonies d'Edoran.

Agesilaos demanda alors au ministre si il pouvait le mener à l'Empereur car il avait une offre à lui faire.

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Louis de Freshville le 17/1/2007, 2:58 pm

Le Prince accepta immédiatement, fortement impressioné par ces technologies semblant être fort en avance sur leur temps. Cela ne pourrait qu'être utile au Saint Empire, pensait-il ! Ils sortirent alors de la cabine du Navarque et se dirigèrent vers la Terre ferme, non sans qu'Agesilaos ait donné des ordres pour la gestion du navire en son absence. La voiture du Ministre était toujours là, et une foule de curieux s'était rassemblée. Les photographes capturèrent ce moment peut être historique, l'entrée du Navarque dans la voiture Ministèrielle signifiant beaucoup de chose. Rapidement, on se mit en route en direction d'Allancia. Le Ministre exposa clairement mais brièvement la situation actuelle à Agesilaos : la mobilisation générale avait été décrétée, car la guerre approchait à très grands pas, la Russlavie belliqueuse semblant vouloir encore s'étendre et mener une politique que d'aucun en Edoran, surtout parmi les fortes personnalités, jugeaient par trop expansionniste. Toute aide serait bienvenue, celle du Navarque la première.

On arriva en fin d'après-midi devant le Palais Impérial, ou les deux hommes se firent accueillir en grande pompe par une horde de journaliste mais plus modestement par le Grand Chambellan Impérial, qui avait reçu par télégramme et accepté la demande d'audience d'Agesilaos. Il les mena immédiatement dans les méandres du Palais, vers la salle du Trône...

_________________
Louis-Gabriel de Corvin Bouan de Malenfort de Clermont

Prince de Freshville & Pair
Marquis de Chantrezac
avatar
Louis de Freshville
Beau Parleur

Nombre de messages : 1006
Age : 125
Date d'inscription : 26/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 18/1/2007, 2:07 am

Pendant que le Navarque et le ministre se rendaient à Allancia les équipages de la Trasus et de l'Aphtonos s'activaient. Autorisés à entrer dans le ports ils avaient accosté et les hommes, sous les ordres du trierarque ( capitaine ) Themistocles Thalassan, avaient commencé à faire la liste des réparations a conduire sur les navires tandis qu'un petit groupe conduit par le vieux prêtre Hagios Nikolaos débarquait pour aller acheter des victuailles pour les 90 hommes d'équipage. C'est guidés par un agent portuaire parlant le persien qu'ils se rendirent d'abord chez un agent de change local pour convertir un demi talent persien en monnaie edorane. Le changeur fut stupéfait par la somme demandée, car un demi talent représentait quand même 13 kilos d'or pur frappés en belles pièces régulières sur lesquelles apparaissaient les 5 grands Dieux persiens.

Une fois doté d'argent local ils se rendirent au marché pour y passer commande. Ils y achetèrent énormément de pommes de terre, de légumes, de jambons fumés et divers autres produits de première nécessité pour l'équipage. Ils se rendirent ensuite dans un abattoir pour y commander plusieurs carcasses de boeuf et de mouton avant de se rendre chez un boulanger pour y passer commande d'une importante quantité de pain ainsi que plusieurs barriques de biscuits secs. L'étape suivante fut de se rendre dans une usine de conditionnement alimentaire pour y commander une importante quantité de boites de conserve afin d'assurer le ravitaillement en mer en cas de besoin.

Tandis que le petit groupe faisait ses emplettes les hommes faisaient le point sur les équipements devant être réparés, entretenus ou même changés. D'autres rinçaient et stérilisaient les réservoirs d'eau avant de les remplir à nouveau avec l'eau apportée par les hommes de la capitainerie du port.

Curieusement les marins, malgré plusieurs mois passés en mer, ne souhaitaient pas descendre à terre. Ils ne souhaitaient en effet pas s'installer dans un autre pays et perdre leur identité propre, préférant au contraire s'installer sur une terre vierge pour y fonder une petite communauté autonome.

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Philibert Carnavon le 18/1/2007, 10:02 am

Devant se rendre à Lucéra dans le cadre de la Carnavon Aerotransport, Philibert fit un crochet par le port. Alexandre lui avait parlé de ses navires persiens et il avait absolument tenu à les apercevoir. Qui savait combien de temps ils resteraient là avec un possible conflit.

_________________
Philbert Carnavon, Prince de Saint-Junien, Duc de Krönstatd, Comte de Sancé

Pair d'Empire et député de Bordeleau
Maréchal de l'Ordre Impérial de l'Aigle d'Argent
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite Chironais
Décoré de l'Etoile du Nord de Bonne-Espérance

Président de l'Union Centriste
avatar
Philibert Carnavon
Orateur charismatique

Nombre de messages : 5257
Age : 53
Localisation : Bordeleau - Chiron
Date d'inscription : 15/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Agesilaos Archais le 22/1/2007, 12:07 pm

Arrivé après un long voyage à Lucera Agesilaos convoqua immédiatement son état major à bord de la Trasus.

Les 5 hommes se réunirent dans la cabine du navarque et commencèrent par faire le point sur la situation. C'est Théodoros Spoudaios, le capitaine de l'Aphtonos, qui commença par évoquer l'état de son navire et surtout du contenu de ses cales, plaines du trésor, de grandes quantités de vivres et d'outils nécessaire à la construction d'une nouvelle ville. Haches, scies, pelles, tarières, ciseaux à bois, marteaux, clous, bêches, la liste était encore longue et comprenait même deux enclumes et des rouleaux à pâtisserie.

Temistocles Thalassan, le commandant de la Trasus et chef de l'unité d'hoplites, fit ensuite son rapport sur l'état de la galère et celui des hommes, l'état de leurs arsenaux, et présenta à Agesilaos ses craintes nées de l'accumulation de troupes edoranes dans le secteur.

Une fois cela fait ce fut au tour d'Agesilaos de prendre la parole, décrivant la situation à la cour et sa rencontre avec l'Empereur.

Il leur présenta alors son plan, expliquant avoir repéré une île intéressante près des colonies edoranes, qu'il leur montra sur une carte qu'il avait recopié au Palais à partir d'une carte qui lui avait été prêtée.

Tous furent d'avis que l'endroit semblait intéressant et il fut décidé que 8 hoplites et Thémistocles embarqueraient à bord de l'Aphtonos avec les civils et que ce navire partirait immédiatement pour cette ile qui fut baptisée Théopersis en l'honneur des dieux. Ils devraient y trouver un fleuve navigable, le remonter à la recherche d'un site propice et y établir les premières bases d'une colonie. Ils resteraient en contact permanent avec la Trasus et Agésilaos par radio, informant leur chef de la progression de leur quête au fur et à mesure des évènements.

Trois heures plus tard l'Aphtonos quittait le port de Lucera et mettait le cap vers l'inconnu...

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une terre en vue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum