Derniers sujets
Connexion

Récupérer mon mot de passe


A bord de la Trasus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A bord de la Trasus

Message par Agesilaos Archais le 21/1/2007, 9:25 am

[EDIT]Ce message est rédigé en prévision de la guerre russlave[/EDIT]

Alors que l'équipage s'activait toujours à la remise en état des deux navires de la flottille ioniapersienne le trierarque Themistocles Thalassan, capitaine du navire et commandant en second de l'expédition, était inquiet. En effet cela faisait maintenant trois jours que le Navarque était partit et tout autour des navires il pouvait apercevoir des préparatifs militaires. Bien sur il avait appris l'imminence d'une guerre entre l'Empire d'Edoran et une autre nation mais néanmoins il craignait que ces préparatifs ne cachent une tentative de prise de contrôle des deux navires des réfugiés. Aussi avait-il ordonné la révision de l'armement et l'organisation d'un tour de garde et fait mettre en fonction le radar, équipement qui semblait inconnu dans la région. Les canons automatiques furent également chargés, le tout sans que personne à terre ne s'en aperçoive. Si les edoranais attaquaient la Trasus serait prête à leur donner une bonne leçon !

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Re: A bord de la Trasus

Message par Agesilaos Archais le 30/1/2007, 6:59 am

L'équipage était toujours sur le qui vive, inquiet de voir tous les mouvements de troupes et d'entendre les rumeurs de guerre qui courraient dans la ville.

Lorsqu'un messager de la capitainerie se présenta à la passerelle d'accès il fut donc bloqué par deux hoplites en tenue de combat, leur armure resplendissant dans le froid soleil d'hiver, leur cape rouge les protégeant du froid, leurs grands boucliers ronds leur assurant une excellente protection et leur lance leur donnant une grande puissance de combat renforcée par l'épée qu'ils portaient à la ceinture.

Les lances persiennes étaient une évolution d'une arme ancienne et servaient à la fois de fusil et de longue haste, permettant de tenir l'adversaire à distance et de l'atteindre durant son approche ou sa fuite.

A l'annonce de l'arrivée d'un messager Agesilaos sortit de sa cabine et reçut le télégramme. A sa lecture il laissa sa joie éclater et cria à ses hommes :

"Soldats de Persis, nous avons une terre ! Pour l'Empereur d'Edoran hip hip hip hourra !", cri repris en coeur par les marins et les hoplites de la Trasus.

Quelques heures plus tard le coursier partit du Palais Impérial arriva au port et se fit guider vers la Trasus. Il fut autorisé à monter à bord et remit officiellement le décret impérial au navarque persien. Immédiatement l'équipage largua les amarres et dés que le coursier fut descendu à terre la Trasus mit le cap vers la Théoge, la terre des Dieux.

Agesilaos Archais
orateur débutant

Nombre de messages : 61
Localisation : Théopolis
Date d'inscription : 17/01/2007

http://www.bryaxis.be/edoran

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum