Connexion

Récupérer mon mot de passe


Triste soirée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Triste soirée...

Message par Ambroise Eugène Corvisart le 18/10/2017, 12:13 am

L'Archiduc Charles-Antoine se remettait enfin, depuis plusieurs semaines, d'un terrible mal... Il avait contracté en même que son père, l'Empereur, une forme sévère de flemmingite avec atteinte locomotrice. Depuis de longs mois le père et le fils étaient hospitalisé au sein du Palais de la Réunification, entouré des médecins les plus renommés, et en particulier du Professeur Corvisart, Président de l'Université Impériale de Confolens et éminent infectiologue.

Charles-Antoine s'entretenait d'ailleurs ce soir avec le Professeur.


- Votre Altesse, vos progrès en rééducation sont impressionnants. Vous avez recouvré une marche satisfaisante sans l'aide de canne. Vos tests de réflexes nerveux indiquent une réponse dans des temps conformes à la norme. Je pense que l'on peut espacer les séances de physiothérapie. Vous pouvez, je pense, reprendre une activité publique.

- Merci Professeur pour vos bons soins... Je reviens de loin... Et malheureusement, mon père n'a pas eu ma chance... Comment le trouvez-vous ce soir

- Hmm... Votre Altesse. Comme je vous l'ai dit hier, nous sommes dans les derniers instants... La flemmingite n'a pas seulement atteint le système nerveux moteur, mais elle a sévèrement endommagé le système nerveux central, le cerveau.

- Oui Professeur... le Pontife du Palais est auprès de lui et....

Un infirmier interrompit la discussion....

- Messeigneurs, venez vite !

Corvisart et le Prince de Bonne-Espérance accoururent dans la chambre de l'Empereur. Celui-ci avait le teint de marbre, semblait dormir profondément grâce aux injections d'hypnoïde qui l'empêchait de souffrir, et il ne respirait quasiment plus.

Sans un mot, Charles-Antoine s'approcha du lit de mort et se joignit à ses deux soeurs cadettes, Marie-Charlotte et Marie-Appoline...

Après une longue pause respiratoire, Philippe Ier pris sa dernière inspiration, suivi d'une longue expiration silencieuse. Ensuite, plus aucun mouvement respiratoire ne vint animer le Souverain.

Ainsi s'éteint au soir du 18 octobre de l'an 1927, Philippe Ier, Empereur d'Edoran.


avatar
Ambroise Eugène Corvisart
Orateur

Nombre de messages : 141
Age : 52
Date d'inscription : 21/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum